Jacono Jean Marie, musicologue, invité du colloque Musique et poésie

samedi 19 décembre 2009 à 23:51
Source de l'article :

Le rap, expression moderne de la poésie en musique
Jacono Jean Marie, musicologue, enseigne à l’université d’Aix en Provence.
Il a été un des participants du colloque international anthropologie et musique, poésie et préservation du patrimoine musical, organisé par le Centre national de recherches, préhistoriques, anthropologiques et historiques qui s’est tenu il y a quelques jours à Alger.

Les relations entre la musique et la poésie existent depuis la nuit des temps. Chaque civilisation s’approprie cependant son propre genre. Le rap en est une expression moderne. Spécialiste de la question Jacome Jean Marie nous en parle.

Le rap est une expression artistique devenue aujourd’hui universelle. Depuis quand existe-t-elle vraiment ?
Le rap est un volet culturel et artistique d’origine récente. Ses premières manifestations ont apparu aux Etats Unis il y a une trentaine d’années. Il s’agit d’un phénomène typiquement urbain ; approprié par les jeunes des villes.

Cette forme semble prendre de plus en plus d’ampleur. Comment la définissez vous ?
le rap se retrouve aujourd’hui dans tous les continents. Même s’il intéresse les jeunes, ceux qui ont commencé il y a tente ans le pratiquent encore. Ce qu’il y a de spécifique dans le rap c’est que chaque acteur constitue le maître unique de son propre répertoire. Les poèmes qu’ils déclament sont des créations personnelles. Le rappeur ne reprend pas les textes des autres artistes et inversement. Pour définir le rap, on dira qu’il s’agit de l’expression moderne reliant la poésie à la musique

Le support du Rap véhicule-t-il des messages ?
Les sujets traités se rapportent aux problèmes engendrés par la civilisation d’aujourd’hui. Si le rappeur exprime son expérience individuelle, il est en réalité le porte parole de la société. C’est d’ailleurs ainsi qu’il assure son succès dans la meure où chacun s’identifie à lui, vivant les mêmes problèmes.

Cependant la contestation n’est pas le propre du rappeur, car celui-ci peut appartenir aux diverses couches sociales, aisées ou défavorisées. L’attrait du rap reste cependant accès dans son aptitude heureuse à conjuguer et à harmoniser le texte poétique déclamé avec les mélodies et les rythmes de la musique actuelle.

La musique fait elle l’objet d’une composition originale dans le rap ?
L’habit musical dans le rap provient de morceaux enregistrés. En déclament son poème, le rappeur n’est pas accompagné sur scène par des musiciens. Ici la musique sert beaucoup plus à mettre le texte en valeur. Le choix de cette bande musicale doit cependant bien être en accord avec la forme métrique du poème.

Les rythmes forts de la musique se traduisent parfois par une expression corporelle suscitant des figures de danses acrobatiques.

Le rap a ainsi ses adeptes partout dans le monde et aussi en Algérie. Comment le situez-vous dans vos travaux ?
Pour illustrer ma communication dans ce colloque sur la poésie et la musique, j’ai fait appel à des exemples et des illustrations que j’ai puisés dans des enregistrements de rappeurs algériens et aussi auprès de groupes de rap maghrébins vivant en France. Il faut dire que le rap est présent aujourd’hui partout dans le monde.

C’est un phénomène universel existant dans les pays d’Asie, d’Afrique, dans les deux Amériques, en Europe.
Ce genre artistique poésie, musique a conquis les pays du Maghreb et aussi la France où il compte des représentants de renom, à l’image de Diam’s qui est devenue une célébrité dans le monde.

Propos recueillis par Kamel Chériti.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
48 queries in 6,772 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5