Histoire de l’Algérie : De nouvelles publications

dimanche 20 décembre 2009 à 17:17
Source de l'article :

whmj8h.jpgDeux magnifiques livres viennent de paraître aux éditions Alpha. Tous deux nous renseignent sur notre histoire, celle de la lutte pour la libération et celle de la lutte contre l’obscurantisme.

Le premier est de Abdelkader Djeghloul, philosophe et sociologue de formation, qui, dès la fin des années soixante, s’est consacré aux travaux universitaires et s’est investi aussi dans le domaine de l’édition et du journalisme – il exerce actuellement les fonctions de conseiller auprès du président de la République.

Le livre est un essai. Il a pour titre Tahar Djaout, fragments d’itinéraire journalistique. Ce livre rend compte de l’exercice journalistique mené par Tahar Djaout. Les articles de ce dernier rapportés dans ce recueil sont, écrit Abdelkader Djeghloul, «doublement utiles». C’est pour montrer que Tahar Djaout était «un grand professionnel de la production de messages informationnels et culturels clairs, variés et synthétiques», explique l’auteur du livre. Et d’ajouter : «La lecture de ces articles aura un effet de stimulation pédagogique.»

«Ces fragments d’itinéraire journalistique auront au moins pour effet de rappeler aux plus anciens, qui sont parfois tentés de l’oublier, et d’informer les plus jeunes, qu’il fut un temps, pas si lointain, à l’époque si décriée, souvent à juste titre, de l’Etat-parti unique, où une pléiade de spécialistes talentueux, permanents ou collaborateurs extérieurs, faisait un journalisme culturel de qualité dans les colonnes d’Algérie Actualité, mais aussi de Révolution africaine, de la revue Les deux écrans et même du quotidien El Moudjahid» , souligne l’auteur.

Les articles que l’on retrouve dans ce recueil qui offre aux jeunes journalistes «les techniques précises, rigoureuses et exigeantes des différents types de critique littéraire médiatique», se rapportent aux préoccupations actuelles que nous vivons et subissons, des thèmes tels que «Le Maghreb dans l’Afrique», Le Maghreb, l’Islam, l’Occident», «L’Algérie dans le Maghreb», «Histoire, culture et société» et tant d’autres qui nous renseignent sur le rapport à la société, à l’histoire et au monde.

Le deuxième est de Youcef Dris. C’est un livre sur l’histoire de l’Algérie. Il revient sur l’un des épisodes les plus barbares qu’ait connus l’Algérie colonisée. Il a pour titre Massacres d’octobre 1961, Papon la honte Cet ouvrage, aussi édifiant que nécessaire, est une compilation de documents et de témoignages qui restituent un des aspects cruels de la colonisation, à savoir les massacres d’octobre 1961.

«Des événements méconnus par certains, tus par beaucoup», note l’éditeur, et d’ajouter : «Malgré le refus de la France officielle d’admettre ces massacres, des consciences se réveillent, ici et là, et demandent la reconnaissance d’un crime contre l’humanité, commis par l’Etat français avant et pendant la Guerre de Libération nationale, et en particulier lors des 17 et 18 octobre 1961.»

A noter que ces événements suscitent jusqu’à aujourd’hui, l’intérêt de nombreux journalistes, historiens, écrivains et cinéastes, d’où l’objet de ce livre, c’est-à-dire raviver la mémoire et la maintenir en éveil.

Ce livre aux pages poignantes, crues et acides, se présente comme un pamphlet et aussi comme un réquisitoire contre l’oubli, le cynisme, l’arrogance, le sarcasme de la France officielle et le refus masqué de reconnaître les faits dans toute leur laideur.

Y.I.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
25 queries in 7,632 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5