DGSN : Hausse de salaire de 50 % pour les policiers

lundi 27 décembre 2010 à 22:47
Source de l'article :

Lejour2 (4).jpgL’augmentation substantielle approximative dans les salaires des fonctionnaires de la police est de 50%», a dit le général-major Hamel, assurant que «cette augmentation prendra effet à partir de janvier 2011 avec un effet rétroactif de janvier 2008».

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a affirmé lundi que sa première priorité reste la modernisation de la police algérienne et de la rendre «hautement spécialisée».

«Dès mon arrivée à la tête de cette institution (DGSN) et à partir du diagnostic préliminaire que j’ai établi, il m’était apparu impératif de faire du nouveau statut particulier de la police ma première priorité, pour non seulement améliorer en urgence la situation socioprofessionnelle des policiers, mais surtout d’asseoir les fondements d’une police moderne hautement spécialisée dont l’effectif s’élève à plus de 170 000 policiers», a déclaré le général-major Hamel à la Chaîne III de la Radio nationale.

«Le statut en vigueur, qui date de 1991, ne pouvait plus répondre aux impératifs d’une police professionnelle dans une conjoncture de développement de notre pays sur tous les plans», a-t-il poursuivi, rappelant qu’à cette époque la Sûreté nationale avait un effectif de 50 000 policiers. Le DGSN a fait remarquer que ce nouveau statut introduit des dispositions novatrices instaurant d’abord une «filière unique» des différents corps de police à même d’affirmer la chaîne de commandement, les règles de discipline et de responsabilisation à tous les niveaux grâce à une définition précise des missions et des tâches. Il introduit aussi de nouveaux grades pour rendre le déroulement de carrière «plus harmonieux» et permettre un encadrement «efficace» des hommes, a-t-il ajouté. L’invité de la Radio nationale a en outre fait savoir que ce nouveau texte met en place un nouveau système d’évaluation pour permettre la mesure du rendement et de la performance et d’encourager les meilleurs, ainsi qu’un système de formation «plus adapté» centré sur l’amélioration et le développement des compétences grâc notamment à la révision à la hausse des conditions de recrutement et la prolongation des durées de formation.

Pour le DGSN, le nouveau statut «va certainement améliorer la situation sociale et matérielle du fonctionnaire de la police et le conforter dans ses missions», ajoutant que les spécificités du métier de la police ont été reconnues dans ce nouveau texte, «qui a été assorti d’un régime indemnitaire équitable où les difficultés et les contraintes diverses ont été cernées et intégrées». «L’augmentation substantielle approximative dans les salaires des fonctionnaires de la police est de 50%», a dit le général-major Hamel, assurant que «cette augmentation prendra effet à partir de janvier 2011 avec un effet rétroactif de janvier 2008». Concernant le mouvement dans le corps des chefs de sûreté de wilaya et de daïra qu’il a opéré récemment, le DGSN a indiqué que ce mouvement a été effectué sur la base de trois paramètres, à savoir l’âge, le niveau d’instruction générale et la durée de séjour au niveau du poste, soulignant qu’il prône la compétence et la jeunesse. Au sujet de la présence de la femme au sein du corps de la police, il a indiqué que le taux de cette présence est de 8,04% avec un effectif de presque de 14 000 femmes fonctionnaires de police, assurant que la Sûreté nationale croit «fermement» au rôle que peut jouer la femme au sein de ses rangs. Interrogé sur l’existence de cas de corruption au sein de la police, le général-major Hamel a souligné que depuis son installation il n’a pas eu à en constater au sein de son institution, mis à part deux cas, lesquels ont été «sévèrement sanctionnés et présentés devant la justice».

Il a saisi cette occasion pour demander aux policiers d’exécuter leurs missions «dignement» et de «s’éloigner des dérives et des dérapages». Après avoir relevé que la police est «assez outillée» pour faire face aux différentes formes de la criminalité, il a estimé que le dispositif le «plus efficace» pour assurer la sécurité des citoyens est la police de proximité «que nous valorisons et encourageons». Il a appelé, dans ce contexte, les citoyens à participer à l’effort de sécurité et s’impliquer «davantage» dans la gestion de leurs cités.

Concernant les instructions qu’il a données sur la nécessité du port de l’uniforme de police, le DGSN a affirmé que l’uniforme «incarne l’autorité de l’Etat et la puissance publique et marque l’appartenance à un corps hiérarchisé et discipliné, permettant notamment l’identification et la responsabilisation des policiers». «Je ne veux pas instaurer un régime militaire, mais il faut d’abord réorganiser et améliorer les méthodes de travail», a-t-il conclu.

L. O.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
51 queries in 10,931 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5