Développement de l’administration électronique : La révolution tranquille

lundi 21 décembre 2009 à 0:12
Source de l'article :

mssahel_955032252.jpgLe développement de l’administration électronique constitue le premier axe majeur de la stratégie e-Algérie 2013, ont souligné à Alger des experts à l’occasion du premier forum sur l’administration électronique «e-daratic 2009».

Cet axe porte sur l’accélération de l’usage des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’administration publique par l’introduction de ces nouvelles technologies et le renforcement de leur usage au sein de l’administration publique.

Dans ce contexte, l’Etat a consacré des sommes colossales pour la réalisation de l’administration électronique. « Depuis 2003, le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de communication a déboursé 18 milliards DA pour le développement des TIC dans notre pays», c’est ce qu’a affirmé, hier, le ministre de la Poste et des TIC M. Hamid Bessalah.

Interrogé sur la totale e-administration, le ministre a affirmé que «la procédure se fait par étapes et ça a commencé par le casier judiciaire pour aller à autres choses encore plus importantes ». La mise en œuvre de cet axe engendrera «une transformation importante des modes d’organisation et de travail de l’administration publique et l’amènera à simplifier son mode de fonctionnement et à servir le citoyen de manière plus appropriée, notamment à travers la mise en ligne de ses différents services».

Pour le moment, la e-administration a évolué essentiellement dans la modernisation de la justice, le renforcement de l’efficacité de l’activité des administrations territoriales et centrales.

Le ministre a évoqué sur la même lancée l’utilisation des moyens de paiement électronique et l’instauration du commerce électronique de nature à renforcer la transparence des transactions commerciales et à contribuer à réduire le marché informel.

A une question liée au problème du piratage et la cybercriminalité qui font actuellement beaucoup de torts sur la Toile, le ministre a annoncé «qu’une commission nationale se penchera sur le problème du piratage». Par ailleurs, le ministre a développé l’apport des TIC pour les entreprises. «Elles pourront, à travers les réseaux Internet et Intranet, s’informer et participer aux marchés publics, faire des déclarations en ligne aux partenaires sociaux, à l’administration fiscale, à la douane et obtenir les documents nécessaires», a-t-il soutenu.

Pour ce qui est du forum, il constitue, selon M. Bessalah, une opportunité pour dresser un état des lieux de l’administration électronique en Algérie, les progrès qui ont été accomplis et la recherche de nouvelles perspectives devant permettre à ce projet ambitieux de progresser encore davantage.

A cet effet, un certain nombre de projets ont été lancés au niveau de l’administration algérienne portant essentiellement sur la numérisation et l’archivage des documents administratifs, la mise en place de systèmes d’information intégré, ainsi que la mise en ligne de certains services au profit du citoyen.

En vue de stimuler les compétences algériennes dans le domaine des TIC, le ministre a déclaré qu’un concours sera organisé chaque année au profit des administrations publiques visant à récompenser les meilleurs services en ligne offerts et mettre, ainsi, à l’honneur tous les efforts consentis pour mieux servir les citoyens.

Abbas A.H.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
52 queries in 4,325 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5