Deux sons de cloche pour un virus, Alerte à la grippe porcine ?

mardi 20 janvier 2015 à 19:47
Source de l'article :

H1N1+algerie+vaccin+grippe+A.JPGDes informations font état d’un retour de la grippe porcine à Tizi-Ouzou. Des cas seraient signalés dans la ville des Gênets. D’autres cas seraient apparus dans une localité de la wilaya, dans la région des Ouadhias.

Il semble aussi que le virus de la grippe porcine circulerait en Algérie. Démenti des services de santé, notamment le DSP de Tizi-Ouzou qui jure par tous les saints de Kabylie que la région n’a enregistré aucun cas de ce type de grippe.

Toutefois, les services de santé sont d’accord sur l’apparition des cas de grippe saisonnière « sévère », notamment, Mustapha Gaceb, le directeur de la santé et de la population de Tizi-Ouzou qui rassure et assure sur les ondes de la radio locale que la région n’a enregistré aucun cas de ce type de grippe, précisant toutefois qu’une surveillance étroite de l’évolution de la grippe saisonnière sévère, qui est apparue dans la région des Ouadhias, est lancée.

Le premier responsable de la santé de la capitale du Djurdjura, assure cependant, que ses services ont mobilisé tous les personnels médicaux des différentes structures de santé pour circonscrire l’étendue de la grippe saisonnière sévère qui peut être dangereuse pour des personnes vulnérables et souffrant de pathologies chroniques telles que l’insuffisance respiratoire, des problèmes cardiaques.

Seules trois personnes atteintes de cette grippe saisonnière ont été admises à l’hôpital Nedir-Mohamed qu’elles ont quitté après avoir reçu des soins. Le DSP a par ailleurs affirmé qu’aucun cas de grippe sévère n’a été enregistré à travers la wilaya de Tizi-Ouzou depuis le 5 janvier dernier. Le directeur général du CHU Nedir-Mohamed, le professeur Abbès Ziri, a, pour sa part, affirmé avanthier qu’il n’y a aucun « cas d’infection virale gravissime » dans la wilaya, invitant la population à ne pas s’affoler.

A un vol d’oiseau de la ville des Genêts, au village Azounene, la situation est assez confuse depuis qu’une personne a rendu l’âme le 4 janvier dernier sans que les raisons de son décès ne soient élucidées dans un premier temps. C’est le branle-bas de combat pour les services de la santé de la wilaya qui ont effectué une autopsie sur le corps de la victime. Certaines sources avancent que la cause du décès est due au virus de la grippe porcine.

Son mari et ses 2 enfants sont hospitalisés au niveau du CHU de Tizi-Ouzou mais leur état de santé n’inspire pas d’inquiétude. Autre son de cloche sur ces trois personnes admises au CHU de Tizi-Ouzou. Le DG du centre hospitalo-universitaire de Tizi-Ouzou, le Pr Ziri Abbès, a affirmé, hier, lors d’un point de presse, que quatre personnes atteintes par le virus H1N1 de la grippe A, dont une femme et ses deux enfants, ont été admises au CHU durant la période allant du début à mi-janvier.

Concernant les deux enfants, dont la mère est décédée au cours de son transfert vers l’hôpital, ils sont actuellement hors de danger, mais restent en observation au service des maladies infectieuses, a-t-il affirmé. Pour le quatrième cas, il s’agit d’une femme parturiente, fragilisée par son état de santé. Lors de cette conférence de presse, le Pr Ziri, accompagné de toute une équipe de médecins spécialistes du CHU, a tenu à rassurer la population en soulignant que le virus H1N1 n’est plus classé comme « une infection virale gravissime », expliquant que celle-ci n’est plus considérée comme une grippe saisonnière.

« Nous ne sommes plus dans le contexte de l’apparition de ce virus en 2009. Cette grippe fait partie actuellement de la flore virale de l’environnement. Il ne s’agit plus de grippe porcine, mais d’une grippe saisonnière », a-t-il affirmé. Au CHU Issad-Hassani de Beni-Messous, le Pr Abdelkrim Soukhal, chef de service des maladies infectieuses au CHU Hassani-Issad de Béni Messous, selon les propos rapportés par un quotidien national, fait état d’un premier cas de grippe AH1N1 enregistré à Alger. Il s’agit d’un adulte présentant une pneumonie grave due à ce virus.

« Le malade est hospitalisé au service réanimation et se trouve dans un état très sévère », précise le Pr Soukhal qui ne verse pas pour autant dans l’alarmisme. Selon lui, d’autres cas de la grippe AH1N1 se manifesteront certainement. « Le mois de janvier est la période où l’on enregistre le plus grand nombre de grippe saisonnière » explique-t-il, insistant ainsi sur la nécessité d’une vaccination contre la grippe saisonnière notamment chez les sujets vulnérables.

Enfin pour rassurer tout le monde, il y a quelques jours, le chargé de communication du ministère a, ainsi, affirmé, cité par l’APS, qu’« aucun cas de grippe aviaire n’a été enregistré en Algérie depuis le début de la période automno-hivernale, mais seulement des cas de grippe saisonnière (tous types de virus confondus) ». Et de préciser que «selon l’OMS, il existe trois types de grippe saisonnière (A, B et C) en Algérie. Seuls les types de virus A et B circulent actuellement et ont été mis en évidence par le laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie».

Sadek Belhocine

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
9 queries in 0,207 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5