Deux poètes algériens au Festival international de poésie de Granada au Nicaragua

Deux poètes algériens au Festival international de poésie de Granada au Nicaragua

818e63810e93f81a679a5483b2c94bfe_L.jpgLes poètes algériens Achour Fenni et Boubakeur Zemmal prennent part à la 10 édition du Festival international de poésie de Granada qui se déroule au Nicaragua jusqu’au 22 février, rapporte la presse nicaraguayenne sur Internet.

Né en 1957 à Sétif, Achour Fenni est un éminent poète algérien connu pour ses recueils de poèmes en langue arabe dont « Fleur de tous les temps » (1994), « Un homme de poussière » (2003) et « Un printemps précoce » (2004).

L’auteur et académicien qui a reçu le premier prix de l’Union des écrivains algériens en 1984, a traduit en français plusieurs recueils de poèmes et ouvrages tels « Les âmes vacantes » d’Abdelhamid Benhadouga (2003), « Découvrir l’ordinaire » de Amar Merieche (2002), « Ce que voit le coeur nu » de Ayache Yahyaoui (2002) et « Grappes nostalgiques » de Lakhdar Fellous (2003).

Le journaliste et poète Boubakeur Zemmal, natif de Tébessa, est une plume montante sur la scène littéraire algérienne. Il est l’auteur d’une anthologie de poètes algériens intitulée « Voix singulière » (2009).

157 poètes venus de plus d’une soixantaine de pays prennent part à ce Festival organisé en hommage au poète nicaraguayen hispanophone, Ruben Dario (1867-1916).

Prennent part à cette manifestation littéraire internationale Mezouar El Idrissi (Maroc), Montassir Abdelmaoujoud (Egypte), Manal Cheikh (Irak), Firas Souleimane (Syrie), Jorge Eduards (Prix Cervantès/Chili), Rita Dove (prix Pulitzer/USA), Juana Castro (Espagne) et Anna Szabo (Hongrie).

Institué en 2005, le Festival international de poésie de Granada est l’un des évènements culturels les plus importants au Nicaragua.