Des travailleurs des corps communs marchent à Tizi-Ouzou

Des travailleurs des corps communs marchent à Tizi-Ouzou

ccorps-300x225.jpgDes travailleurs des corps communs issus des différents services de la fonction publique ont marché aujourd’hui à Tizi-Ouzou pour revendiquer des salaires décents à l’image des autres catégories relevant du même secteur.

En effet, plus de 3000 personnes selon les organisateurs et 2500 personnes selon la police ont pris part à une marche de protestation à laquelle avait appelé l’Interprofessionnelle de la fonction publique, une coordination des travailleurs relevant des corps communs des secteurs de la santé, de l’enseignement, des œuvres universitaires et des transports.

La marche a pris le départ depuis le siège de l’Union de wilaya de l’UGTA. Point d’arrivée : Le siège de la wilaya. Pour y arriver, les manifestants ont emprunté le boulevard Houari Boumediène. Les protestataires ont brandi des banderoles sur lesquelles était écrit « non aux salaires de la misère »,  » dignité citoyenne « ,  » emplois effectifs « ,  » salaires indexés sur les prix « ,  » retraites conséquentes « ,  » pouvoir d’achat sécurisé « ,  » nous sommes des travailleurs des corps communs et non des travailleurs dans le coma « .

A leur arrivée devant le siège de la wilaya, une délégation de travailleurs a été reçue par le chef du cabinet du wali à qui une plate-forme de revendications a été remises. Dans la déclaration rendue publique à la veille de cette marche, la même coordination interprofessionnelle avait demandé l’abrogation de l’article 87 bis et l’alignement du régime indemnitaire des travailleurs des corps communs sur celui des corps spécifiques