Des harraga déférés devant le parquet

Des harraga déférés devant le parquet

harraga-oublie.jpgUn groupe composé de douze candidats à l’émigration clandestine a été présenté, jeudi, devant le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel d’Aïn El-Turck. Au terme de leur audition, ils ont été placés en détention provisoire.

Selon nos sources, ces harraga, dont l’âge moyen n’excède pas les 28 ans, ont été interceptés la veille au large du village de Cap Falcon par les gardes-côtes de la marine nationale. Ils ont pris la mer à partir d’une plage située sur le territoire du chef-lieu de la daïra d’Aïn El-Turck. Nos sources indiquent que ces malheureux candidats à l’émigration clandestine, qui ont exploité les bonnes conditions météorologiques, avaient l’intention de rallier les côtes de la péninsule Ibérique sur un pneumatique. Leur comparution devant ce même tribunal est prévue pour lundi prochain.