Des commissions de contrôle dans les communes côtières: Les baraques et extensions illicites sur les plages, en ligne de mire

mardi 12 février 2019 à 10:32
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Rachid Boutlelis

Des commissions de contrôle dans les communes côtières: Les baraques et extensions illicites sur les plages, en ligne de mire

  En perspective de la saison estivale, des instructions ont été adressées, par la wilaya d’Oran, aux municipalités côtières de la daïra d’Aïn El Turck pour désigner une commission de contrôle qui sera chargée de recenser les extensions illicites et autres baraques érigées sur les plages et ce, en vu de leur démolition, apprend-on d’une source proche de ce dossier.
Ces constructions, qui enlaidissent exécrablement les paysages de cette côte, se transforment en période estivale en points de vente de mets prêts à la consommation, en violation des règles élémentaires de l’hygiène et du code du commerce. L’opération vise à tenter de mettre un terme au commerce informel qui s’identifie à travers des activités illicites saisonnières, sur les plages. Cette transgression commise sur les plages jalonnant cette côte, qui s’apparente lamentablement, à travers de hideuses masures, illicitement construites, faisant office de locaux commerciaux, fera l’objet d’une lutte dans le cadre de l’assainissement des paysages.
Notons qu’une opération similaire a été, déjà, menée à la veille de l’entame de la dernière saison estivale par les services des APC concernées, en étroite collaboration avec les brigades de la PUPE et de la gendarmerie, sur les plages des localités dépendantes administrativement de la daïra d’Aïn El Turck. Notre source indique que cette opération de réhabilitation ciblera, également, les revendeurs à la sauvette de fruits de saison, qui exposent illicitement leur marchandise sur la voie publique.
Il s’agit, notamment, des marchands ambulants ne disposant d’aucune autorisation pour la pratique d’une activité de commerce, qui sont installés sur les bas-côtés des routes, à proximité des accès de ladite municipalité et aux abords des marchés de fruits et légumes. Cette action, qui sera menée dans le cadre de l’assainissement de l’environnement, dans cette partie de la wilaya d’Oran, sera lancée dans le souci d’éradiquer de la circulation routière, à l’intérieur du tissu urbain, les charrettes et camionnettes des marchands ambulants des fruits et légumes, notamment, et autres produits destinés à la consommation.
Cette infraction aux règles élémentaires en vigueur, qui défigure les paysages du chef-lieu, au même titre que ceux des trois autres municipalités, essaimées, à travers la contrée côtière d’Aïn El Turck et ce, avec tous les désagréments et autres contraintes, qui en découlent sur la circulation automobile et piétonnière également, a, notons-le, pris des proportions démesurées aux abords des marchés plus particulièrement. Elle est, aussi, à l’origine des embouteillages de la circulation, sur le réseau routier de cette contrée, vers laquelle convergent des millions de vacanciers, durant la saison estivale.
Notons que les contrevenants ont érigé, illicitement, des baraques sur les plages et autres extensions pour pratiquer des activités commerciales, sont passibles de poursuites judiciaires. Signalons aussi que cette transgression se répand, encore plus, à l’approche de la saison estivale, en se manifestant insidieusement, sur les plages, à travers le squat de superficies de sable.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,368 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5