Des chantiers de logements à la traîne: Vers la résiliation des contrats des entrepreneurs défaillants

lundi 18 mars 2019 à 9:00
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

M. S.

Des chantiers de logements à la traîne: Vers la résiliation des contrats des entrepreneurs défaillants

L’Office de promotion et de gestion immobilière de la wilaya d’Oran s’apprête à résilier les contrats, avec plusieurs entreprises chargées de chantiers de construction de logements socio-locatifs, pour non-respect des délais de livraison, a-t-on appris de sources bien informées qui précisent que des mises en demeure « ultimes » ont été adressées aux entrepreneurs défaillants pour relancer les travaux à l’arrêt dans un délai de 72 heures.
Outre la résiliation unilatérale des contrats, les entreprises défaillantes risquent des poursuites judiciaires et des mesures coercitives prévues par la réglementation. L’Office avait adressé de nombreuses mises en demeure aux entrepreneurs défaillants pour le renforcement des chantiers en souffrance de moyens matériels et humains. Les entrepreneurs concernés ont été destinataires de mises en demeure après le constat, sur le terrain, par les contrôleurs de l’Office de « retards et défaillances ».

En plus des mesures coercitives, les contrevenants risquent d’être inscrits sur une liste noire des services concernés par le secteur de l’Urbanisme dans le but de les exclure à l’avenir de toutes les soumissions pour la réalisation de marchés publics. Dans certains chantiers confiés depuis de nombreuses années à des entrepreneurs défaillants, le taux d’avancement des travaux ne dépasse guère les 10%, alors que dans d’autres il est à moins 80%.

Plusieurs chantiers de l’ancien programme du logement promotionnel aidé (LPA) et de la formule Socio-locatif traînent toujours à Belgaïd et ailleurs à travers le territoire de la wilaya. Les souscripteurs des chantiers en souffrance de cette formule ont interpellé, à de nombreuse reprises, le chef de l’exécutif local pour trouver une issue à cette situation de blocage qui n’a que trop duré. Les concernés, qui désespèrent désormais de voir les chantiers en souffrance relancés par les entrepreneurs défaillants, prient le wali pour les affecter à d’autres formules et notamment la location-vente ou le logement social.

Des souscripteurs avaient, par ailleurs, dénoncé les nombreuses malfaçons constatées, à vue d’œil dans les chantiers en cours de réalisation, à Belgaïd. Outre les malfaçons, les concernés confient que certains promoteurs ont procédé à l’ajout de nouveaux étages ce qui représente une menace réelle pour la sécurité des futurs occupants de ces immeubles.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
61 queries in 0,191 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5