Demi-finale/ Algérie-Nigéria, aujourd’hui à 20h00: Une finale, ça se mérite !

dimanche 14 juillet 2019 à 8:29
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Adjal Lahouari

Quelle équipe du Nigéria affrontera les Verts aujourd’hui? Celle que les sportifs connaissent depuis belle lurette, c’est-à-dire une équipe solide, organisée et sans complexe sous la conduite de son coach allemand Gernot Rohr, ou celle qui s’est inclinée piteusement devant le Poucet de la CAN-2019, Madagascar ? Il est bon de rappeler que face à l’Afrique du Sud, les Nigérians ont alterné le bon et le moins bon. Avec un schéma tactique de départ en 4-4-2, les coéquipiers de Musa ont, le plus souvent, adopté un rythme assez lent en vue de conserver le ballon et d’éviter les erreurs commises face aux Malgaches. Les observateurs présents en Egypte estiment que Gernot Rohr va conserver une défense plate avec quatre défenseurs, deux récupérateurs, deux milieux excentrés et un axial derrière le buteur actuel, Ighalo.

Il a été signalé que l’une des relatives faiblesses concerne le poste de gardien de but. Ce n’est pas nouveau car, après la maladie de Carl Ikem à la veille du Mondial 2018 en Russie, Gernot Rohr avait attendu le dernier moment pour désigner le titulaire. Même si les Super Eagles ne sont plus aussi redoutables que leurs prédécesseurs des décennies passées, il n’en demeure pas moins qu’ils figurent toujours parmi les meilleurs du continent africain. Comme l’attestent leurs prestations en CAN assez contrastées, les partenaires d’Obi Mikel sont imprévisibles, d’où notre interrogation au début de cet article. En effet, face à des adversaires de haut niveau, ils ont la propension à élever leurs qualités, ce qui les rend dangereux pour les meilleurs. Or, l’équipe algérienne fait partie du gotha africain. On imagine donc que les Nigérians seront très motivés, et pas seulement par les primes promises par deux richissimes hommes d’affaires de leur pays. 6

Du côté algérien, il faudrait que les coéquipiers de Belaili puisent dans leurs dernières ressources pour être à la hauteur de leur mission contre un rival plus frais physiquement. D’ailleurs, c’est la principale préoccupation de Djamel Belmadi qui a, par ailleurs, analysé les matches livrés par les Nigérians afin d’exploiter les lacunes et de préparer à les contrer comme le souhaitent les millions d’Algériens qui ont, de nouveau, les yeux de Chimène pour leur équipe. C’est donc en technicien averti que Belmadi va donner des consignes précises à ses poulains afin de passer ce cap important. A notre humble avis, les Verts auront les meilleures chances de s’imposer s’ils impriment un rythme élevé avec des transmissions rapides du ballon, surtout sur les côtés. En défense, et pour remplacer Atal, Belmadi aura plusieurs solutions, la plus logique étant de reconduire Zeffane, entré en jeu face à la Côte d’Ivoire. Il peut faire appel à Tahrat dans l’axe aux côtés de l’inamovible Belamri, Mandi glissant à droite où il a déjà évolué. Ou alors placer Bensebaini au centre de la défense, Farès occupant le flan gauche. Quel que soit son choix, le sélectionneur sait qu’il peut compter sur le milieu qui a fait ses preuves, à savoir le trio Guedioura-Feghouli-Bennacer.

Par ailleurs, en technicien avisé, Belmadi va titulariser Bounedjah, très revanchard après son penalty raté. On suivra donc de près le comportement de ce joueur en manque de réussite actuellement et qui a besoin de marquer pour retrouver toutes ses sensations. Il doit cependant éviter toute précipitation s’il veut se ressaisir et faire bénéficier l’EN de ses facultés de buteur. Face aux Ivoiriens, et encore une fois, nous avons relevé des balles perdues, même si certains dégagements se sont avérés utiles étant donné le contexte difficile de cette rencontre. Il s’agit donc d’un duel qui s’annonce acharné où il faudra éviter à tout prix les provocations de l’adversaire. Bensebaini, qui a le sang chaud, en a fait les frais contre la Côte d’Ivoire en récoltant un carton jaune tout à fait évitable. Si toutes ces conditions sont réunies, l’équipe nationale a de fortes possibilités d’accéder à la finale, un objectif que personne n’aurait imaginé au coup d’envoi de cette CAN, dont le souvenir restera forcément vivace dans les esprits pour de multiples raisons.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
62 queries in 0,301 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5