Décongestion du trafic routier à Alger : le ministre met un coup de pression

Décongestion du trafic routier à Alger : le ministre met un coup de pression

Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh, a initié hier, trois projets majeurs visant à résoudre les problèmes de congestion du trafic routier dans plusieurs communes de la wilaya d’Alger.

En effet, lors d’une inspection de ces projets aux côtés du wali d’Alger, Mohamed Abdenour Rabhi, le ministre a souligné l’importance de respecter les délais pour accélérer la décongestion de la capitale, en suivant les directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Lors de sa visite, le ministre a fait part de son engagement à ce que ces projets structurants soient achevés dans des délais raisonnables, entre 8 et 14 mois, afin de répondre efficacement à la congestion du trafic dans la capitale. Ces projets sont essentiels pour améliorer la qualité de vie des habitants d’Alger et garantir une circulation fluide.

L’un des projets inspectés est le deuxième tronçon de la route reliant Ben Aknoun à Kheraicia. Cette route jouera un rôle clé dans la désencombrement des communes telles qu’El Achour, Draria, Baba Hassen et Kheraicia. Elle est également destinée à traverser “Dounia Parc” et inclut la construction de plusieurs ouvrages d’art, notamment des ponts.

Le ministre a rappelé que le projet avait été confié à l’entreprise COSIDER et doit être réceptionné avant la fin de l’année 2024, pour soulager les communes densément peuplées.

Le ministre a également demandé que la deuxième partie de cette route, reliant les communes d’El Achour et Draria, soit livrée avant avril 2024. Cette approche progressive de livraison des différentes parties du projet accélérera sa mise en service, comme l’a souligné le wali d’Alger.

Projet de Dédoublement de la RN 63 et tunnel au niveau de la RN 41

Un autre projet essentiel est le dédoublement de la route nationale (RN) n° 63, reliant Birkhadem à Saoula, accompagné de la réhabilitation de l’échangeur au niveau de la RN 01. Le ministre a insisté sur la nécessité de le réaliser en une seule phase, évitant ainsi la création de nouvelles congestions sur la route.

Il a également mis en évidence le rôle crucial de cette route pour réduire la pression sur la RN 01, une artère principale qui accueille plus de 100 000 véhicules par jour.

A LIRE AUSSI : L’Algérie détient désormais le réseau routier le plus long d’Afrique

Dans la commune d’El Harrach, le ministre a donné le coup d’envoi du projet de tunnel au niveau de la RN 41, incluant un accès à l’hôpital militaire “Mère-enfant” et une intersection. Durant la réalisation de ce projet, il a insisté sur la nécessité de maintenir la fluidité de la circulation en mettant en place des passages temporaires et en respectant les délais fixés.

Ces projets s’inscrivent dans une démarche visant à améliorer la qualité de vie des Algérois en réduisant les embouteillages et en offrant un réseau routier plus fluide. La réalisation de ces projets dans les délais impartis est essentielle pour répondre aux besoins croissants de la population d’Alger en matière de déplacement.