Décés du grand bédéiste Mohamed Aram

Mohamed Aram,Le grand bédéiste et réalisateur de films d’animation,est décédé samedi soir à l’âge de 86 ans après une longue maladie.

Le 9ème art algérien vient de perdre un de ses grands noms,Si Mohamed Aram commence à dessiner dans une revue de la police en 1962, il fait ses premiers débuts au Centre national du Cinéma et à la Radiotélévision algérienne, institutions pour lesquelles il réalise plusieurs dessins animés. En publiant du 19 mars au 20 août 1967 dans Algérie actualités, Naâr, une sirène à Sidi Ferruch, il édite la première BD algérienne de l’histoire (l’histoire sera reprise en 1992 dans L’opinion).

En 1968, il participe à la création de M’Quidèch, puis crée les revues pour enfants Guenifeld et Adnane.

Il a aussi illustré plus d’une dizaine de contes pour enfants et d’autres dessins animés.

Aram a publié trois albums de BD : l’un pour les enfants, Les aventures de Bartalache (1989), un autre sur la lutte de libération algérienne, La bataille (1981) et un troisième intitulé Les aventures de Seroûn.

Pour rappel, Aram est diplômé de l’Ecole des Beaux-arts d’Alger, il a travaillé à la Télévision publique en tant qu’auteur et réalisateur de dessins animés, qui seront diffusés pour la première fois au milieu des années 1960, au lendemain de l’indépendance de l’Algérie.