Décès de deux personnes asphyxiées par le monoxyde de carbone à Alger

lundi 7 janvier 2019 à 14:42
Source de l'article : Www.aps.dz

ALGER – Deux (2) personnes résidant dans le quartier de Baranès à Bouzereah (Alger) sont décédées, dimanche aux environs de 16:00, asphyxiées par le monoxyde de carbone (CO) émanant de l’appareil de chauffage, a indiqué le lieutenant Benkhalfallah Khaled, chargé de la communication à la direction de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

Entrainant la mort de deux personnes, à savoir un homme (81 ans) et sa femme (60 ans), ce terrible accident est du à une fuite de monoxyde de carbone provenant de l’appareil de chauffage, a fait savoir le lieutenant Benkhalfallah, ajoutant que les deux corps ont été retrouvés à l’intérieur de leur domicile.

Il a indiqué que les dépouilles ont été évacuées par les éléments de la Protection civile de la wilaya d’Alger vers la morgue de l’hopital Beni Messous, ajoutant que les services de Sureté ont ouvert une enquete pour déterminer les circonstances de cet accident.

A cette occasion,  Le lieutenant Benkhalfallah a appelé les citoyens à faire preuve de vigilance et de prudence, face aux risques d’intoxication et d’asphyxie au monoxyde de carbone (le tueur silencieux), « ce gaz incolore, inodore et invisible qui fait plusieurs victimes annuellement en particulier en hiver ». Les gaz combustibles surtout le CO1 sont les principales causes des cas d`asphyxie et de décès, a-t-il affirmé.

Les accidents d’asphyxie sont essentiellement dus à des appareils de chauffages défectueux qui ne répondent pas aux normes de sécurité ou qui sont placés dans des endroits mal ventilés ou installés par des personnes non qualifiées, a-t-il expliqué, appelant à la nécessité de choisir un plombier qualifié par Sonelgaz pour éviter les fuites.

Les services de la protection civile mobilisent, durant l’hiver, des caravanes de sensibilisation qui sillonnent les établissements scolaires, les résidences universitaires, les places publiques, les bibliothèques et les maisons de jeunes à Alger afin de les sensibiliser à ces risques, a-t-il indiqué.

M. Ben Khalfallah a souligné que ces campagnes de sensibilisation avaient pour but de donner une image claire et simple sur le danger des fuites de gaz sur la vie du citoyen et ce par l’organisation d’expositions illustrées et la distribution de dépliants expliquant comment détecter les fuites et éviter les asphyxies.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,349 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5