De marque Massey Ferguson,Il est né le tracteur

De marque Massey Ferguson,Il est né le tracteur

img_52_1.jpgUne gamme composée de trois types de tracteurs

Une nouvelle ère s’annonce enfin pour l’industrie à Constantine.

Soutenu par le gouvernement, le redressement du secteur industriel, grâce à un partenariat avec le groupe américain Agco Massey-Ferguson, relance sa production mécanique, plus particulièrement du machinisme agricole, mettant sur les rails une société commune créée à Oued Hamimim à Constantine entre les entreprises algériennes de fabrication de tracteurs agricoles Etrag, et de distribution de matériels agricoles, Pmat.

Dans le cadre de ce partenariat, cette entreprise commune donnera naissance à une nouvelle gamme de tracteurs sous le label Massey-Ferguson, laquelle est composée, selon une communication du ministère de l’Industrie, de trois types de tracteurs. En la circonstance, Chérif Rahmani, ministre de l’Industrie et Richenhagen Martin Heinrich, président du groupe américain, ont animé une conférence de presse commune en présence des autorités civiles et militaires et le représentant du ministre de l’Agriculture, après avoir lancé la production du premier tracteur Ferguson.

Pour Chérif Rahmani, l’Algérie vient de mettre en évidence une importante ambition espérant profiter du savoir-faire de son partenaire et donner la chance à une nouvelle génération d’émerger dans ce secteur en créant de l’emploi. Il déclare, en ce sens, à la presse représentée en force: «L’industrie est en pleine extension, le moment est venu pour s’ouvrir sur de nouvelles capacités, de nouvelles idées et de l’imagination pour autoriser son développement avec de nouvelles tendances technologiques.

Notre partenaire à qui nous faisons confiance est le leader, par excellence, dans le domaine du machinisme, la démarche ne peut être que bénéfique pour le pays». Il ajoute: «Nous sommes aujourd’hui à Constantine, d’où notre fierté pour transmettre un message à l’égard de cette partie de l’Afrique portant sur la sécurité alimentaire à laquelle aspirent les deux partenaires. Cette alliance industrielle est exemplaire à mon sens et nous souhaitons progresser avec agressivité dans le sens positif en mobilisant des compétences dans un climat social correct.»

Pour sa part Richenhagen Martin Heinrich, tout en affichant sa grande satisfaction quant à cet aboutissement déclare: «Nos partenaires algériens et nous-mêmes sommes heureux de pouvoir produire des tracteurs Massey-Ferguson localement en Afrique. Nous franchissons une étape importante dans notre stratégie de développement à long terme sur le continent africain.»

Dans son intervention, le conférencier ne manquera pas de souligner, «Agco est déterminée à renforcer sa présence en Algérie en investissant dans la production locale, la distribution, les infrastructures et l’ouverture de nouveaux sites de formation.

Nous nous sommes engagés à investir 100 millions de dollars en Afrique dans les années à venir.» L’intervenant, rassurant, atteste: «J’ai senti l’engagement de l’équipe locale à Constantine qui va permettre d’aller de l’avant, c’est un rêve qui devient enfin une réalité grâce à un appui politique. On a toujours souhaité avoir un site en Afrique, c’est le cas désormais qui a introduit une renaissance.»

L’on s’attend donc à une montée en cadence de la production qui passera dans les cinq années à venir de 3500 en 2013 à 5000 tracteurs par an.

A noter que la société commune est dénommée Algéria Tractors Company qui, pour sa part, prévoit d’investir 35 millions de dollars sur les cinq années à venir.