De Djelfa à Dubaï, l’huile d’olive Algérienne « Dahbia » décroche l’Or

De Djelfa à Dubaï, l’huile d’olive Algérienne « Dahbia » décroche l’Or

L’huile d’olive Algérienne Dahbia, a été primée au cours du concours international de Dubaï Olive Oil Compétition “DOOC”. Le producteur de cette huile Extra Vierge, a pu remporter le premier prix, se distinguant ainsi, parmi plus de 300 participants.

En effet, l’huile d’olive Algérienne Dahbia, qui a fait le voyage depuis les vergers de Ain Ouessara de Djelfa, vers les hauteurs de Burdj Khalifa à Dubaï, ou le concours a eu lieu, a pu décrocher le premier prix de cette compétition.

Cette huile a pu obtenir l’or, parmi plus de 360 huiles concurrentes, venues des quatre coins du monde, notamment d’Espagne, d’Italie et de Tunisie, des pays qui sont considérés comme les premiers producteurs de l’huile d’olive au monde

L’huile Dahbia, qui a déjà reçu la médaille Apulée-2020, a été sélectionnée dans le concours international de Dubaï Olive Oil Compétition “DOOC”, dans la catégorie Early Harvest (fruité vert intense précoce).

Cette huile a remporté le premier prix suite à deux analyses par des experts. La première analyse a été faite par des experts basés à Dubaï, et la deuxième par des experts internationaux, de plusieurs nationalités (italiens, japonais, français et brésiliens).

Les lauréats de ce concours prestigieux, et outre le fait que leur produit est commercialisé sur les sites internet des organisateurs du concours, ont également pu bénéficier de la possibilité d’introduire leurs huiles dans des boutiques de luxe à travers le monde.

Hakim Alileche, le producteur de l’huile Dahbia

Hakim Alileche, originaire de Tizi Ouzou, a choisi d’investir dans la wilaya de Djelfa, et plus précisément dans les vergers situés dans la région de Benhar à Ain Ouessara. Ce jeune producteur a tenu à préciser que son exploitation est exclusivement tenue en culture biologique. Son huile, indique-t-il, a été soumise à la certification auprès d’un organisme mondial basé en Allemagne

Les vergers de Hakim Alileche, qui ont donné l’huile Dahbia primée à Dubaï, s’étendent sur 40 hectares, et abritent 15 000 oliviers, dont 9 000 sont irrigués en micro-irrigation. Le producteur qui ne lésine pas sur les moyens pour prendre soin de son exploitation, indique que ses vergers, pendant l’année 2020, qui a été particulièrement difficile, ont enregistré une production de 20 000 litres d’huile d’olive.

L’huile Dahbia n’aurait pas pu obtenir le premier prix au concours de Dubaï sans l’attention qui a été accordée par M. Alileche au processus de production. Le producteur confie que “la trituration se fait le jour-même de la cueillette, afin de permettre aux olives de ne pas s’oxyder”, il ajoute que “La cueillette s’effectue à la main”, ce qui nécessite une soixante d’ouvriers.

Malgré la prestigieuse distinction qu’il a reçu à Dubaï, Hakim Alileche, n’a pas pu s’empêcher de se plaindre des lourdeurs bureaucratiques rencontrées pendant son activité agricole. Le producteur primé à Dubaï souligne aussi la problématique des bouteilles en verre, qu’il doit importer de Tunisie.

Hakim Alileche estime enfin que “Cette distinction permet de montrer une fois de plus que le produit algérien n’a rien à envier aux produits d’autres pays méditerranéens producteurs d’huile d’olive”.