CSC – USMA: Le Chabab en arbitre impartial ?

dimanche 26 mai 2019 à 9:41
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

M. Z.

En 1972/1973, la JSK a remporté le titre de champion en coiffant le NAHD à la dernière journée du championnat. 1995-1996 : l’USMA a surpris le MCO et remporté le titre de champion d’Algérie après son succès à Constantine devant le CSC. 2011-2012 : l’USMA a perdu le titre dans les dernières journées du championnat à l’issue de sa défaite face à la JSM Béjaïa au profit de l’ESS. Entre les scénarios des uns et des autres, le choc CSC – USMA, qui déterminera le champion d’Algérie de cet exercice, s’avère comme le match de la saison pour les Usmistes et leurs rivaux de la JSK. Pour cela, seuls les trois points comptent pour les Algérois de l’USMA qui, concours de circonstances, restent toujours maîtres de leur destin. Ceci dit, l’USMA doit gagner à Constantine pour remporter le titre et ne pas dépendre des autres résultats. Alors, les « Rouge et Noir » vont-ils trouver les ressources mentales nécessaires pour s’accaparer du huitième titre de leur histoire ? Difficile de répondre dans la mesure où cette équipe de l’USMA est devenue imprévisible, sans aucune garantie de régularité dans les résultats. Les dernières prestations des Usmistes confirment cette thèse. En face, les Constantinois ne changeront pas leur attitude, à savoir qu’ils ne veulent pas terminer la saison sur une fausse note en ce dernier match de la saison à domicile devant leur public. Entre les aspirations des uns et des autres, les deux formations ont rendez-vous avec l’histoire ce soir. L’USMA pour le titre et le CSC pour le respect de l’éthique sportive, surtout que les langues ont déjà commencé à se délier, notamment avec cette cascade d’indisponibilités de joueurs du Chabab. 

Rahmani, Chahrour, Khadir, Gagaâ, Belkheir, Bencherifa, Haddad, Lamri et Salhi, soit près d’une dizaine d’absents. Si tel est le cas, le CSC risque de tomber sous les sanctions de l’article 119 « Influence, arrangement, pression et intimidation ». A propos du chapitre « Influence, il est considéré comme responsable de tentative d’influence sur le cours du championnat, toute équipe senior qui, au cours des cinq dernières journées du championnat n’aura pas aligné au moins huit joueurs ayant été inscrits auparavant sur les feuilles de matchs des dix premières journées de la phase retour du championnat. Le club contrevenant est sanctionné conformément aux dispositions prévues par le code disciplinaire en vigueur qui mentionne : match perdu sans attribution de points à l’équipe adverse, défalcation de neuf points pour l’équipe du club fautif, 2 ans de suspension ferme de toute fonction officielle pour la personne concernée du club, un million de dinars d’amende au club ». Les dirigeants du Chabab ne sont pas des novices en matière de gestion des règlements surtout que le CSC est devenu la cible de certains cercles. Sur le terrain, l’USMA rencontrera le champion d’Algérie en titre qui n’a pas concédé la moindre défaite à domicile cette saison. 

La démobilisation des Sanafirs peut-elle s’avérer comme un avantage pour les Algérois ? La question reste posée. Dans un duel entre la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, tout reste possible. Car, même si le CSC semble être en vacances, le public constantinois a déjà mis en garde ses joueurs sur un éventuel relâchement. Une chose est sûre, l’USMA sera face à un défi d’une grande importance à Hamlaoui, contrairement au CSC qui n’a rien à espérer de ce challenge sinon de représenter dignement les couleurs « Vert et Noir » car, en football, il y a des défaites avec les honneurs. 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,354 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5