CSC : Simondi prépare le double défi historique

CSC : Simondi prépare le double défi historique

article-8991-simondi2.jpgLe match face à l’USMH fait partie du passé à présent, et le faux pas enregistré à domicile bien consommé par les coéquipiers de Maïza. A présent on pense seulement à l’aventure africaine qui débutera ce samedi. Le rêve est devenu proche et la compétition sur laquelle les dirigeants clubistes se sont bien battus en début de saison pour la garder et la disputer récolteront les fruits de leurs efforts ce week-end. Ça bouge et ça bouillonne dans l’esprit des Sanafir pas du tout ingrats qui attendent ce rendez-vous africain depuis 16 longues années. Mais le plus excitant dans l’histoire est que samedi prochain il y aura bien deux équipes du CSC qui joueront dans la même journée. La première sera à Niamey, capitale du Niger, alors que l’autre sera à Béjaïa pour affronter le MOB pour le compte de la 18e journée. Deux matchs importants à préparer pour le coach français Bernard Simondi qui n’a jamais vécu une situation pareille durant toute sa carrière. Rares sont les équipes qui l’ont fait dans le monde, mais en Algérie… tout est possible ! Karbadj, le visionnaire, le savait depuis des mois. Il a menacé, prévenu et fait signer une tonne de paperasse aux dirigeants clubistes dans le seul but de sauver sa jolie programmation de championnat. En sa qualité de gestionnaire limité, à Constantine, on sait que Kerbadj laisse le CSC payer et casquer à sa place pour sauver le programme de la Ligue. L’histoire retiendra que la Ligue n’a pas aidé le CSC et rien n’effacera cela à l’infini.

Le CSC a besoin d’un peu de repos

Tout le monde s’étonne du manque de punch et de jus dans les jambes des Sanafir en championnat. Cela nous rappelle les paroles de Simondi qui, après la fin du stage de Gammarth, a prévenu que le CSC aura du mal à gérer les premières journées de la phase retour à cause de la charge du travail et l’énergie que l’équipe a dépensée durant le stage. Donc tous ce qui arrive au CSC est attendu et tout à fait normal, c’est pourquoi Simondi vient d’accorder double journée de repos à ses poulains. Même Simondi a besoin de repos. Il est parti se ressourcer à Nice et sera de retour aujourd’hui aux entrainements tout comme ses joueurs. Le double défi que la famille du CSC s’apprête à disputer demande de la force, du courage et surtout une concentration maximale. Faisons donc confiance à Simondi et son groupe qui, si tout se passe bien, finiront l’année en force.

Medjahed et 15 joueurs iront au Niger

Le coach constantinois a préparé une liste de 15 joueurs qui iront au Niger pour affronter le ASN Nigelec ce samedi. Cette liste n’est composée que d’anciens joueurs recrutés l’été dernier sans le moindre élément des U21. Dans cette liste on ne trouve pas certains cadres tels Si Mohammed, Bezzaz, Maïza, Gil N’gomo et Boulemdaïs. Ce sont les choix de Simondi qui, lui non plus ne sera pas du voyage à cause de son problème de visa. C’est sont adjoint Nabile Medjahed qui sera à Niamey pour diriger l’équipe et appliquer les instructions de Simondi. La liste des 15 éléments choisis pour ce voyage est la suivante : Natèche, Gaouaoui, Berthé, Allag, Bahloul, Belakhedar, Benattia, Derrag, Hadiouche, Henaïni, Houri, Nait Yahia, Sameur, Sebbah, Zerdab.

Départ vendredi matin à travers Tassili Airlines

La délégation constantinoise ralliera vendredi matin le Niger. Le CSC effectuera le voyage à bord du vol spécial concocté spécialement par l’actionnaire majoritaire groupe Tassili. L’un des avions de la compagnie aérienne de Tassili Airlines transportera les joueurs vendredi à 9h du matin, le retour à Constantine se fera samedi soir après le match entre 20h et 21h.

Le match face à l’ASN Nigelec programmé à 15h

La tâche du CSC pour ce samedi ne s’annonce pas de tout repos. Si certains pensent qu’aller au Niger pour affronter une équipe inconnue est une mince affaire, ils se trompent lourdement. Les dirigeants du ASN Nigelec mettent tous les ingrédients de la réussite de leur côté. Ils savent que leur adversaire est une équipe de l’Est algérien, une région très froide en hiver. Donc il ne faut pas s’étonner que les Nigérians programment le match à une heure pénalisante. La rencontre se jouera à 15h et actuellement, au Niger, il fait chaud et humide, Simondi a bien fait d’accorder les 48h de repos à ses éléments qui s’apprêtent à affronter pas mal de complications à Niamey.

————————————————

Le CSC logera à l’hôtel Gaweye 4 étoiles

Sur les 8 hôtels de la capitale du Niger, Niamey, la direction de la formation de l’ASN Nigelec a réservé pour le CSC à l’hôtel Gaweye, un grand hôtel de style classique mais légèrement sur le déclin. D’après nos informations, l’hôtel a dû connaitre des heures plus glorieuses, mais il reste dans un état acceptable. Les chambres sont assez vastes et propres, avec une belle vue sur le fleuve, et l’internet fonctionne à peu près correctement. Par contre le rapport qualité-prix reste très discutable.

La chambre à 120 euros, ce n’est pas le luxe !

Dans cet établissement bien placé à Niamey, la chambre coûte cher car le prix est de 120 euros la nuitée, pour un hôtel classé 4 étoiles où l’humidité est très présente dans les chambres, le restaurant hors de prix et avec une seule grande piscine. L’ASN Nigelec pourrait trouver mieux. Pour le confort, le CSC trouvera son bonheur car cet hôtel est facile d’accès et bien situé, tout comme le service est bon.

————————————————

L’ASN Nigelec en manque de compétition

Le CSC, qui affrontera pour la première fois de son histoire cette équipe du ASN Nigelec, ne connait pas grand-chose sur son adversaire de ce samedi. D’après nos informations, cette formation du Niger est en manque de compétition. 8e au classement de la Ligue1 Orange du championnat du Niger, la formation du Nigelec a disputé que deux matchs en janvier, mais en tout l’adversaire du CSC n’a disputé que 7 matchs en championnat. Aucune ressemblance avec le CSC qui en a déjà disputé 20 (17 en championnat, 3 en Coupe).

ASN Nigelec avec 0 défaite en championnat Ligue 1 Orange

Entre les Constantinois et la formation du Nigelec il y a beaucoup de différences. Le parcours des Nigérians en championnat est très mitigé. Sur les 7 matchs disputés, l’ASN a gagné deux rencontres seulement contre 5 matchs nuls. Le détail à signaler est que cette formation n’a pas connu le goût de la défaite cette saison. Avec 11 points au compteur, le ASN Nigelec est une équipe à prendre très au sérieux.

————————————————

Le CSC jouera au stade Général Seyni-Kountché

L’aspect physique inquiète un peu le staff technique. C’est normal qu’il accorde 48h de repos aux joueurs. Ce qu’il faut savoir aussi c’est que le match face à l’ASN Nigelec aura lieu au grand stade du Général Seyni-Kountché, d’une capacité de 35000 places, à Niamey. Inauguré en 1989, la surface de ce grand stade est en gazon naturel, mais on connait tous l’état des terrain en Afrique. Celui où évoluera le CSC ressemble à l’ancien Hamlaoui avec sa mauvaise pelouse des années 90. Cela dit les copains de Benattia auront besoin de toute leur énergie pour occuper les espaces dans ce grand stade.

————————————————

BeinSports pourrait bien retransmettre ASN Nigelec-CSC

Comme on le sait déjà, les frontières avec le Niger sont fermées, cela élimine carrément la possibilité pour les supporters de rallier Niamey par route. Sans la moindre confirmation, une minorité fera le déplacement à Niamey, le reste des Sanafir n’a qu’à prier et croiser les doigts pour que le bouquet BeinSports retransmette le match en direct à travers l’une de ses chaines. Ce n’est pas encore confirmé mais il y a un tout petit espoir dans ce sens.