Croatie : quand un sans-papier Algérien s’en prend à un policier

Croatie : quand un sans-papier Algérien s’en prend à un policier

L’Europe s’est vu contrainte ces dernières années de faire face à un flux migratoire incontrôlable, et ce, malgré les multiples solutions proposées par les dirigeants des pays européens, qui, tentent d’empêcher ces migrants clandestins de passer. N’y arrivant pas toujours à les empêcher, ils tentent de les expulser une fois arrêtés.

Un algérien de 26 ans a pris ses jambes à son cou après avoir essayé de passer illégalement de la Bosnie-Herzégovine à la Croatie en agressant un policier, il a tout de même été arrêté peu de temps après sa fuite. Le jeune algérien a frappé le policier sur la tête qui a du être transféré et examiné à l’hôpital de la ville de Sisak en Croatie.

L’algérien en situation irrégulière sera condamné pour son acte. C’est aussi le cas de plusieurs harraga algériens qui tombent très rapidement dans le piège de la délinquance afin de survivre “en noir” dans ces pays étranger, tentant de fuir et retarder l’inévitable sort de l’expulsion.

Les sans-papiers dans la ligne de mire de l’Europe

Les sans-papiers sont de plus en plus présents en Europe notamment en France et en Espagne. Ce continent qui souffre d’un flux migratoire ingérable comme l’a indiqué le ministre de l’Intérieur Français, Gérald Darmanin, à travers les chiffres avancés, prenons pour exemple la Grande-Bretagne qui compte entre 1 et 1,5 million sans-papiers contre 600.000 à 700.000 pour l’Hexagone.

Ces sans-papiers demeurent dans la ligne de mire des autorités, ils feront objet d’une décision d’expulsion tôt ou tard.