Crise Algérie – France : Zemmour s’en mêle et s’insurge

Crise Algérie – France : Zemmour s’en mêle et s’insurge

L’Algérie et la France ont connu une période ”froide” dans leur relation diplomatique, laquelle a été commentée par toute la société. Cette crise est le canevas de chaque polémiste, à l’instar d’Eric Zemmour.

A travers un post sur Twitter, avec comme légende “Macron donne des leçons d’Histoire aux Français, mais il se fait traiter comme un écolier par les Algériens”, le journaliste politique montre un double mécontentement : le premier à l’égard de Macron, le deuxième sur la manière dont l’Algérie a traité le premier responsable et représentant de l’Hexagone. Selon le journal l’Opinion, Emmanuel Macron a tenté de joindre son homologue algérien, mais en vain.

L’essayiste poste un article du journal français Le Figaro sur les “malentendus et polémiques” entre l’Algérie et la France, que le président français regrette, ainsi que les déclarations faites par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui a salué les “récentes déclarations françaises, faisant montre de respect pour le passé de l’Algérie et sa souveraineté“.

La position d’un potentiel candidat à la présidentielle française

L’homme aux plusieurs casquettes est un potentiel candidat à l’élection présidentielle française de 2022. Une possibilité qui risque réellement de faire tourner au vinaigre les relations algéro-françaises, qui, une fois de plus, sont assez compliquées notamment à cause d’un passé douloureux.

Si le président français semble tout faire pour améliorer ces relations et estomper la crise diplomatique, Zemmour n’est manifestement pas du même avis, même si ce dernier se présente et devient président.

Pour rappel, la prochaine conférence sur la Libye qui se tiendra à Paris le 12 novembre ne verra pas la présence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, comme l’a indiqué son ministre des Affaires étrangères.