CRB : Joueurs libérés : aucune résiliation n’a été signée

mardi 16 janvier 2018 à 8:56
Source de l'article : Lebuteur.com

Aichi : «J’étais prêt à honorer mon contrat avec le CRB»

La liste a été établie avant même l’ouverture officielle du mercato hivernal et pourtant, seul un joueur a été officiellement libéré du Chabab de Belouizdad. Il s’agit de Mounir Aichi qui a atterri chez le CS Constantine, le leader incontesté du championnat national. Les autres ont refusé de signer quoi que ce soit. On parle notamment de Abdelkrim Sameur, Nazim Harchaoui, Bouamrane, Abdellah Chebira, Amine Aouamri ou encore Salah Hmida. Un refus qui met la direction belouizdadie dans une situation très compromettante, aussi bien d’un point de vue sportif qu’économique.

Le club devra assurer leur salaire
Si les contrats liant les joueurs précédemment cités n’ont pas été résiliés, c’est donc qu’ils devront être respectés. Sans pour autant pouvoir compter sur ces éléments, la direction du Chabab de Belouizdad devra donc leur verser leur mensualité, ce qui représente pas moins de 300 millions de centimes par mois, soit 1 milliard  500 millions sur l’ensemble des cinq mois de compétition à venir. Une somme énorme qui pèsera négativement sur les caisses du club qui souffrent déjà d’un manque de liquidité.

Seul Aichi a cédé trois mois de salaire pour récupérer sa lettre de libération
Sur les huit joueurs placés sur la liste des libérés, seul un a trouvé un point de chute. C’est Mounir Aichi et il a été recruté par le leader du championnat, le CS Constantine, qui n’a cependant déboursé aucun centime. En effet, pour récupérer sa lettre de libération, l’ailier de 25 ans a dû céder trois mensualités. L’accord a été signé il y a quelques jours seulement entre le joueur, son représentant et Hadj Mohamed, le président belouizdadi. Ce dernier a donc économisé moins de 300 millions sur un joueur qui valait peut-être plus vu la première partie de saison qui lui a valu une signature au sein d’un des prétendants pour le titre.

Quel avenir pour les « libérés » ? 
Maintenant, la question qui se pose c’est de savoir quel sera l’avenir de ces joueurs. Seront-ils réintégrés ? Rétrogradés en équipe réserve ? Ou carrément interdits de s’entrainer avec le club ? Pour le moment, aucune décision n’a été prise. Mais on voit mal comment le club pour interdire à des joueurs toujours sous contrat de continuer à exercer le métier qu’ils sont payés pour. Une réunion devrait intervenir dans les prochains jours entre les dirigeants et les membres du staff technique pour trouver une solution à ce problème.

Hmida : «Personne ne m’a contacté»
Afin d’avoir de plus amples informations concernant la situation de certains joueurs mis sur la liste des libérés, nous avons décidé de prendre attache avec eux. Le premier à répondre à nos questions c’est Salah Hmida qui, malgré une récente blessure au genou, a vu son nom cité parmi les joueurs libérés. «Dans un premier temps, on m’a contacté pour signer un nouveau contrat qui fera de moi un simple employé du club. Chose que j’ai catégoriquement refusée. Par la suite, personne n’a daigné me contacter. Ni le président, ni les dirigeants», a-t-il déclaré. Et de regretter : «Je suis blessé et personne ne m’a contacté pour s’enquérir de mon état de santé et voir si je reprends vite.»

Aouamri : «Je n’ai rien signé»
De son côté, le défenseur expérimenté, Amine Aouamri qui n’a disputé aucune minute en championnat cette saison, nous a assuré qu’il n’a rien signé et qu’il refuse catégoriquement de signer quoi que ce soit : «On a mis mon nom sur la liste des libérés et on m’a interdit de m’entrainer avec le reste de l’effectif, mais personne ne m’a contacté lors des premiers jours du mercato pour discuter de la résiliation du contrat. Jusqu’à aujourd’hui (hier, ndlr), le président ne m’a pas contacté.»

Aichi : «J’étais prêt à honorer mon contrat avec le CRB»
Enfin, Mounir Aichi, que nous avons joint en milieu de journée, est revenu sur son départ inattendu du Chabab de Belouizdad : «Sincèrement, je ne m’attendais pas à pareille décision. J’ai montré de belles choses durant la première partie de saison malgré la situation critique qu’a connue le club sur le plan sportif. J’étais prêt à honorer mon contrat car je me sentais bien. Mais le destin en a voulu autrement. Je quitte un grand club pour un autre grand club. J’espère que le CRB s’en sortira et mettra un terme à cette série de mauvais résultats.»

—————————-

Sidibé, Bourenane et Benouaddah ont signé 
Hier, à quelques heures de la fin du mercato hivernal, le CRB a conclu trois arrivées. En effet, Sidibé, Bourenane et Benouaddah ont paraphé leurs contrats en faveur du club bélouizdadi.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,522 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5