CR Belouizdad: Amarani pour un périlleux challenge

CR Belouizdad: Amarani pour un périlleux challenge

M. Lamine

CR Belouizdad: Amarani pour un périlleux challenge

A présent que l’entraîneur Abdelkader Amrani a confirmé sa venue au CRB, d’aucuns disent que ce technicien à l’expérience avérée s’est engagé pour le meilleur et le pire au vu de la situation difficile, voire catastrophique dans laquelle s’est retrouvé le Chabab qui, occupant la dernière loge au classement de la Ligue 1 à la fin de la phase aller du championnat, demeure toujours un candidat potentiel à la relégation.

Car, sauver l’équipe de la descente vers la Ligue 2 constituerait pour l’ex-driver du CSC, tenant du titre de champion, un véritable exploit qu’il n’est pas sûr d’atteindre. Ce qu’il faut souligner, c’est que des sources proches du club révèlent que l’une des conditions posées par cet entraîneur est qu’il ne soit pas tenu pour responsable dans le cas où le CRB n’arrivera pas à se maintenir en Ligue 1. Amrani reconnaît lui-même la difficulté de sa mission lorsqu’il affirme que le Chabab se trouve dans une situation compliquée, mais ceci ne l’empêche pas de garder espoir pour le sauver du purgatoire.

« Il reste encore 15 matchs à jouer et tout pourrait être possible pour atteindre notre objectif, à condition que les joueurs bossent très dur aux entraînements et abordent les matchs du championnat avec une grande volonté de bien faire », a affirmé le nouvel entraîneur du CRB. Amrani compte aussi sur le renforcement de l’effectif par des joueurs de qualité. Il a reçu des garanties de la part du directeur général de Madar Holding et du manager général du club Saïd Allik.

Ce dernier a déclaré de son côté que le renforcement de l’effectif est déjà pris en charge, mais a tenu à préciser que la réussite de cette opération reste liée par l’obligation de régler toutes les dettes contractées avec tous ceux qui réclament leurs dûs, faisant allusion aux anciens joueurs et aux staffs techniques précédents qui attendent d’être régularisés. Allik n’a pas manqué d’affirmer que les lenteurs enregistrées pour apurer cette situation ne permettront pas à l’équipe d’effectuer son stage hivernal à l’étranger, car les nouveaux joueurs ne vont pas être recrutés à temps pour se familiariser avec le groupe en place. Aussi, ce stage se déroulera selon les propos de Allik à Alger.