Covid-19 en Algérie : le bilan détaillé de ce 16 septembre

Covid-19 en Algérie : le bilan détaillé de ce 16 septembre

Encore un nouveau bilan qui affirme que la covid-19 continue de faire des victimes en Algérie. Malgré la décrue confirmée, le virus sème toujours la mort au sein des citoyens. Aujourd’hui, le 16 septembre 2021, le ministère de la Santé a encore annoncé plusieurs décès.

Ces dernières 24 heures, le communiqué du ministère de la Santé a fait état de 219 nouveaux cas de contamination à la covid-19 en Algérie. Toujours selon ce bilan officiel, le pays déplore, une fois encore, le décès de 21 personnes, à cause des complications liées au virus. Les chiffres de ce jeudi indiquent également 182 nouvelles guérisons et 24 patients admis en réanimation.

Suite à ces chiffres annoncés aujourd’hui, le total des cas de contamination à la covid-19 en Algérie s’élève à 200.989 cas depuis le début de la pandémie. Le nombre des morts fait par le virus atteint quant à lui les 5.651 personnes décédées.

Vaccination des enfants : un choix difficile

Face à la pandémie qui paralyse le monde depuis plus de deux ans, le vaccin demeure la seule solution. Cependant, quand la vaccination concerne les enfants, beaucoup de paramètres entrent en jeu, alimentant ainsi un débat interminable. C’est d’ailleurs le cas en Algérie, ou le feu vert a été toutefois donné pour vacciner les moins de 18 ans.

Selon le Pr Didjik, cette question est “compliquée”. En effet, ce chef de service à l’hôpital de Béni Messous affirme qu’il s’agit là d’une vaccination altruiste. Le médecin précise toutefois «qu’on ne vaccine pas pour l’intérêt de l’enfant, mais pour l’intérêt collectif».

Didjik affirme qu’il n’est pas contre la vaccination des enfants, bien au contraire. Il déclare que c’est une nécessité absolue, et qu’il serait bénéfique de les vacciner.