COUFFINS DU RAMADHAN, RESTAURANTS DE L’IFTAR ET VACANCES AU PROFIT DES DÉMUNIS Le fol été de Saïd Barkat

COUFFINS DU RAMADHAN, RESTAURANTS DE L’IFTAR ET VACANCES AU PROFIT DES DÉMUNIS Le fol été de Saïd Barkat

P120612-16.jpgQue nous vaut cette soudaine émergence du ministre de la Solidarité nationale? Veut-il se maintenir à son poste en faisant ce qu’il n’a pas fait en deux ans?

Un été des plus torrides attend le ministre de la Solidarité nationale et de la Famille Saïd Barkat. En effet, en plus des camps de vacances pour les enfants démunis et les personnes âgées, Saïd Barkat devra s’occuper des préparatifs du Ramadhan.

Le couffin du Ramadhan et les restaurants de l’Iftar (Rahma) font partie de ces préparatifs. Ainsi, il y a quelques jours, le ministre était à Tipasa pour peaufiner ces préparatifs. Sur place, il a annoncé que les programmes financiers du couffin de Ramadhan étaient prêts et avaient même été signés. «Nous attendons que l’enveloppe destinée au couffin du Ramadhan atteigne les cinq milliards de dinars», a-t-il annoncé en soulignant que la subvention de son ministère dans ces couffins n’était que de l’ordre de 5%. «Le reste est versé par les communes selon leurs moyens», assure-t-il. Saïd Barkat a également fait part, en prévision du mois de Ramadhan, de l’ouverture de plus de 700 restaurants de l’«Iftar» au niveau national en faveur des personnes de passage ou se trouvant seules au moment de la rupture du jeûne. «Le service sera assuré au niveau de ces restaurants par plus de 17.000 bénévoles», a-t-il indiqué.

Autre mission qui attend le ministre de la Solidarité est la programmation de vacances au profit des démunis. C’est ainsi qu’il a annoncé la mise en place de plusieurs opérations et actions de solidarité au profit des démunis, des enfants et des personnes âgées. Il a, dans ce sens, annoncé l’organisation de séjours de solidarité au profit de 8000 enfants scolarisés issus de familles démunies du Grand Sud et des Hauts-Plateaux.

Ces séjours seront organisés en deux sessions de 4000 enfants chacune au niveau de 14 wilayas du littoral du pays, a-t-il souligné. Dans ce sillage, M.Barkat a annoncé également l’organisation, à compter du 20 juin courant, de séjours de détente et de repos au profit de 1320 personnes âgées de plusieurs wilayas.

Ces séjours seront organisés, notamment au niveau des stations thermales et des centres de repos situés dans les zones montagneuses. «Le choix de ces sites est effectué par rapport au calme qui y règne», a-t-il fait observer. Sur un autre registre, le ministre a fait part du projet de son département de réaliser des espaces sportifs et de loisirs dans les quartiers et cités populaires qui en sont démunis. 195 projets seront réalisés dans plusieurs wilayas du pays pour un coût global de 740 millions de DA, a-t-il rapporté.

Ces espaces seront réalisés en concertation avec le mouvement associatif qui devra, notamment choisir le type d’espace à réaliser en fonction de l’activité projetée pour une enveloppe de 4 millions de DA. Ces annonces faites par Saïd Barkat sont à saluer. Néanmoins, le timing soulève des interrogations. Que nous vaut cette soudaine émergence du ministre de la Solidarité nationale? Saïd Barkat était porté disparu depuis belle lurette de la scène nationale. Son absence s’est notamment fait remarquer durant l’hiver dernier qui a été marqué par une terrible vague de froid ayant paralysé plusieurs régions des pays.

Cette situation avait créé un élan de solidarité…sans la présence du ministre de la Solidarité. Paradoxal, non? Mais voilà que soudain, il réapparaît pour faire des annoncées plus révolutionnaires les unes que les autres. Que se cache-t-il derrière cette sortie de Barkat, qui vient dans une période qui précède un remaniement ministériel?

Barkat veut-il se maintenir à son poste en faisant ce qu’il n’a pas fait en deux ans?