Corruption : L’Algérie perd une place dans l’indice Transparency

Dans son rapport annuel sur l’Indice de perception de la corruption (IPC) dans le monde, Transparency International a classé l’Algérie 106e sur 180 pays dans le classement de 2019. Ainsi, l’Algérie perd une place par rapport à l’année dernière.

L’Algérie partage sa 106e place avec l’Albanie, le Brésil, la Mongolie, la Côte d’Ivoire, la Macédoine du Nord (FYROM) et l’Egypte.

L’Algérie demeure loin de ses voisins du Maghreb. La Tunisie s’est classée 74e, perdant une place par rapport à l’année dernière, tandis que le Maroc a perdu sept places pour être classée 80e en 2019. L’Algérie est également devancée dans le classement par le Kosovo (101e), l’Ethiopie (96e), le Sri Lanka (93e), la Chine (80e) ou encore Cuba (60e).

Le score moyen de l’ensemble des pays du classement s’est établi à 43 sur 100 en 2019, tandis que deux tiers des pays ont obtenu un score de moins de 50 sur 100.

Dans le bas du classement mondial des pays selon la perception de leur corruption, la Libye est 168e, la Corée du Nord est 172e et le Yémen est 177e. La Syrie, le Soudan du Sud et enfin la Somalie (180e) occupent quant à eux les pires places du classement.