Coronavirus : un laboratoire français parle d’essais « prometteurs »

Le laboratoire français Sanofi a annoncé avoir réalisé des tests sur 24 patients avec un médicament anti-paludique, qui est le Plaquenil.

S’appuyant sur une étude réalisée sur 24 patients atteints du coronavirus, le laboratoire affirme que cet anti-paludique, le Plaquenil, pourrait potentiellement fonctionner. En effet, six jours après le début de la prise de Plaquenil, le virus avait disparu chez trois quarts des personnes traitées.

Le professeur Didier Raoult, directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille a indiqué que « le Plaquenil qui est une molécule d’hydroxychloroquine, également utilisée depuis des décennies dans les maladies auto-immunes de type lupus ou polyarthrite rhumatoïde, pourrait en effet avoir un effet sur la disparition du virus ».

Par ailleurs, plusieurs experts appellent à la prudence en l’absence d’études plus poussées et en raison des effets indésirables qui peuvent être graves, notamment en cas de surdosage.