Coronavirus : « Un médicament » accélérerait le rétablissement des cas hospitalisés

Coronavirus : « Un médicament » accélérerait le rétablissement des cas hospitalisés

Une étude publiée vendredi dernier indique qu’un médicament expérimental appelé le « remdesivir » accélérait le rétablissement des malades du coronavirus, hospitalisés.

Après quelques semaines de l’annonce d’un responsable scientifique américain concernant l’efficacité de ce médicament, une étude détaillée sur ses « résultats a été publiée vendredi soir dans une revue médicale cotée », rapportent des agences d’information.

C’est le “ New England Journal of Medicine”, qui a publié l’article détaillant les résultats confirmant l’annonce faite à la Maison-Blanche.

En effet, une injection quotidienne par voie intraveineuse du remdesivir pendant 10 jours, a accéléré la guérison des malades de coronavirus hospitalisés. Ces patients, considérés rétablis, ont été en état de quitter l’hôpital. Ce médicament a, en outre, suscité moins d’effets indésirables que le placebo.

L’effet le plus important a été constaté chez les malades hospitalisés, mais qui n’étaient pas en réanimation. Ceci dit, les auteurs préconisent l’administration de cet antiviral avant que la maladie ne progresse au point nécessitant une respiration artificielle.

Toutefois, les chercheurs ont indiqué que cet antiviral, utilisé autrefois en vain contre l’Ebola, ne donne pas de garantie de survie. « 7,1 % des patients du groupe remdesivir sont morts sous 14 jours, contre 11,9 % dans le groupe placebo », indique l’étude.

Ce résultat qui est juste en dessous du seuil de fiabilité statistique ne peut exclure que la différence soit due au hasard. « Il est clair qu’un traitement antiviral ne sera sans doute pas suffisant à lui seul », estiment les auteurs de l’étude. Il passera donc surement par des combinaisons avec d’autres antiviraux ou d’autres types de thérapies.

Rappelons que l’Agence américaine des médicaments (FDA) avait autorisé en urgence, le 1er mai dernier, l’administration du remdesivir. Suivie plus tard par le Japon.

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend