CoronaVirus en Algérie : Nombre de cas 584 et 35 décès

Coronavirus en Algérie : Voici le texte intégral du discours de Tebboune à la nation

Le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, a adressé mardi soir un discours à la nation sur la conjoncture que traverse le pays. :

« Chères concitoyennes, chers concitoyens,L’Algérie traverse, aujourd’hui, une autre épreuve véhiculée par le nouveau « coronavirus » qui se propage dans plusieurs pays du monde.Depuis l’annonce de l’apparition de ce virus en Asie, l’Etat a pris des mesures urgentes et préventives à même de pouvoir faire face, de manière efficace, à cette épidémie si elle venait à se propager dans notre pays, la santé étant pour l’homme le plus précieux des bienfaits, et la santé du citoyen, son bien-être et sa dignité, les plus importantes à préserver pour l’Etat.

Ces efforts précoces ont permis le dépistage d’un ressortissant étranger venu d’Europe atteint du Coronavirus. Une telle situation nous a amené à décréter un semblant d’état d’urgence au niveau de tous les établissements et unités hospitalières pour éviter que le virus ne se propage, à l’instar de ce qui a été fait dans des pays européens disposant d’une plus grande expérience.

Nous avions suivi la propagation de cette pandémie, depuis son apparition à des milliers de kilomètres loin de nos frontières, en focalisant sur la prévention qui, de l’avis de tous les spécialistes algériens et experts internationaux, demeure l’unique antidote à même d’endiguer la propagation de cette pandémie, une entreprise dans laquelle le citoyen joue un rôle pivot.

Vous n’êtes pas sans savoir que nous étions les premiers à avoir rapatrié nos ressortissants de la ville chinoise de Wuhan, et à les avoir mis en quarantaine à leur retour au pays.

J’ai présidé, il y a quelques heures, une réunion sur les répercussions de la propagation de cette pandémie, en présence du Premier ministre, de nombre de ministres et de hauts responsables concernés directement par la question.

Les décisions ayant sanctionné cette réunion sont les suivantes:

1- Fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins avec éventualité d’autoriser des déplacements de personnes dans des cas exceptionnels, de commun accord avec les Gouvernements des pays concernés.

2- Suspension immédiate de tous les vols de et vers l’Algérie, à l’exception des avions cargos ne transportant aucun voyageur.

3- Fermeture immédiate de la navigation maritime, à l’exception des navires de charge transportant des marchandises et des biens.

4- Désinfection immédiate de tous les moyens de transport public aux niveau national et de wilaya, ainsi que les stations de transport de voyageurs.

5- Interdiction des rassemblements et des marches quelles que soient leur forme et leur nature et isolement de tout endroit suspecté d’être un foyer de la pandémie.

6- Interdiction d’exportation de tout produit stratégique, soit-il médical ou alimentaire jusqu’à la fin de la crise, à l’effet de préserver les réserves stratégiques nationales.

7- Suspension de la prière du vendredi et des prières collectives et fermeture des mosquées avec maintien de l’appel à la prière à la demande de la Commission de la Fatwa avec l’aval de nos éminents Cheikhs et Oulémas.

8- Lutte et dénonciation des spéculateurs qui exploitent, sans scrupule, l’état de panique générale pour stocker les produits de base dans le but de susciter une pénurie et augmenter les prix.

9- Recherche et identification des personnes défaitistes qui s’attèlent à faire circuler des fake news pour semer l’anarchie et maintenir le citoyen en état de panique.

10- Augmentation de la capacité des hôpitaux à transformer nombre de lits en lits de réanimation, en cas de nécessité.

11- Mise en place d’un dispositif ORSEC à long terme, pour éviter la réapparition de ce genre d’épidémie.

12- Intensification des campagnes de sensibilisation à travers les médias, avec implication d’éminents spécialistes et savants.

A ces décisions s’ajoutent les moyens matériels et humains mobilisés par l’Etat pour endiguer la propagation de cette pandémie mondiale inédite.

Le dernier Conseil des ministres avait consacré des affectations financières complémentaires pour acquérir des matériels de prévention, de dépistage et de traitement de pointe, des produits pharmaceutiques, des médicaments et autres moyens de prévention, à la faveur du renforcement des mesures de contrôle en ascension dans les aéroports, les ports et les frontières terrestres, jusqu’à la suspension momentanée des dessertes aériennes et maritimes de et vers l’étranger, la fermeture des écoles, des universités, des jardins d’enfants et crèches, outre le gel des activités dans les salles fermées et ouvertes, les lieux de loisirs, les salles de fêtes et tous les endroits où affluent les citoyens, tels les marchés hebdomadaires et autres…

Ces décisions s’ajoutent aux moyens matériels et humains mobilisés par l’Etat pour contrer la propagation de cette pandémie mondiale inédite dans la vie de l’humanité.

Le dernier Conseil des ministres avait consacré des affectations financières supplémentaires pour acquérir des matériels de prévention, de dépistage et de traitement, des produits pharmaceutiques, des médicaments et des moyens de prévention, à la faveur du renforcement des mesures de contrôle en ascension dans les aéroports, les ports et les frontières terrestres, voire même la suspension momentanée des dessertes aériennes et maritimes vers l’étranger, la fermeture des écoles, des universités, des jardins d’enfants et des crèches, outre le gel des activités dans les salles fermées et ouvertes, les lieux de loisirs, les salles de fêtes et tous les endroits surpeuplés tels que les marchés hebdomadaires et autres…

Je voudrais vous rassurer que l’Etat demeure fort, pleinement conscient du caractère sensible de la conjoncture, à l’écoute des préoccupations des citoyens, soucieux du respect des libertés et des droits, et tout autant responsable de la protection des personnes et des biens, y compris la protection sanitaire, la garantie des soins médicaux, considérant que la pandémie relève de la sécurité sanitaire nationale, même si cela impliquerait la restriction temporaire de certaines libertés, la vie humaine étant au dessus de toute autre considération.

Chers concitoyennes, chers concitoyens,Je vous avais promis sincérité et honnêteté, et voila aujourd’hui que je tiens ma promesse. Les cadres loyaux de l’Etat et des Algériens consciencieux sont parvenus, jusque là, à contenir le niveau de propagation de la pandémie au stade II selon les standards de l’OMS. Même si cette pandémie venait à passer au stade III, vous devez savoir que nous avons pris toutes les mesures nécessaires et nos capacités opérationnelles sont intactes et non encore exploitées, au niveau de l’Armée nationale populaire (ANP), mais aussi au niveau de la sûreté nationale, les espaces économiques à l’instar des foires pouvant être aménagés en centres d’isolement, au même titre que les édifices et structures publics.

Nous disposons actuellement de:

– 1.550.000 masques de différents types, parallèlement à l’acquisition en cours de 54 millions de masques supplémentaires.

– 6.000 tests de dépistage et 15.000 autres en cours d’acquisition.

– Plus de 2.500 lits de réanimation, un nombre appelé à augmenter en cas de nécessité pour atteindre 6.000 lits avec la garantie de 5.000 respirateurs artificiels.

Cependant, l’Etat ne saurait, à lui seul, endiguer la propagation de cette pandémie, si le citoyen ne s’acquitte pas de son devoir de se protéger et ne se conforme pas scrupuleusement aux règles d’hygiène et aux mesures préventives, prises par le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière en collaboration avec la Commission nationale présidée par le Premier ministre et regroupant tous les départements ministériels concernés et les services de sécurité.

Les efforts de l’Etat demeureront limités sans la solidarité, la discipline et la compréhension des citoyens, notamment le signalement des cas suspects pour que ces derniers ne contaminent pas leurs proches, voire les passants dans la rue.

En effet, la pandémie est source d’inquiétude pour nous tous, car impactant notre mode de vie, nos relations et nos déplacements, mais touche particulièrement les mères travailleuses qui pâtissent de la fermeture des crèches et garderies.

Je vous rassure, l’heure n’est pas à l’alarmisme, ni à la peur, la situation est sous contrôle et tous les organes de l’Etat sont en état d’alerte maximale pour faire face à tout imprévu. Il n’est point nécessaire de se ruer sur les commerces pour acquérir et stocker les produits alimentaires. Il ne faut pas non plus croire les fake news, ni les rumeurs tendancieuses, c’est pourquoi j’ai donné des instructions pour dénoncer les spéculateurs et les auteurs des de ces rumeurs pour les traduire en justice.

Je voudrais dire toute ma gratitude et adresser mes remerciements aux fonctionnaires du secteur de la santé, aux éléments de la sûreté nationale et de la protection civile et aux citoyens bénévoles et associations civiles contribuant à la lutte contre la pandémie et à la prise en charge des personnes atteintes Je présente également mes condoléances aux familles des victimes, priant Dieu le Tout puissant de leur accorder Sa sainte miséricorde et de les accueillir en Son vaste paradis, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux malades dont la moitié a quitté les hôpitaux saine et sauve.

Chères concitoyennes, Chers concitoyens,Notre vaillant peuple est un peuple qui a toujours su relever les défis, un peuple voué à sa patrie. Nous sortirons, grâce à Dieu, à notre solidarité et notre discipline, victorieux de cette épreuve difficile.
Coronavirus PRINCIPAL