Contribution : La revanche de Belmadi !

lundi 15 juillet 2019 à 23:12
Source de l'article : Algerie360.com

Il y a un point qui a été sous estimé, sinon omis puisqu’il n’est pas discuté sur les plateaux ou par la presse -les joueurs ne jouent ensemble que depuis 5 semaines à leurs postes respectifs, contrairement aux autres équipes qui jouent ensemble depuis des années. Le fait que Belmadi ait pu les faire jouer ensemble de manière aussi efficace et décisive, en si peu de temps, (ce qui n’a jamais été le cas auparavant), ajoute énormément aux mérites de notre entraineur.

Ce qui explique la raison pour laquelle, l’équipe monte en puissance après chaque match, puisque les automatismes s’améliorent chemin faisant (à tel point que chaque match officiel devient un match de préparation pour le prochain match).
Même Vahid, meilleur entraineur de l’équipe auparavant, n’a pu faire un aussi beau travail, en si peu de temps. En fait Vahid, ne croyait pas que l’équipe allait se relever, puisque dans son interview expliquant son récent rejet d’entrainer l’équipe nationale, il avait dit que son retour ne changerait pas les données et par conséquent, il a conclu qu’il ne pouvait pas relever l’équipe.

La différence fondamentale entre Vahid et Belmadi c’est que ce dernier, à mon humble avis, a su instaurer une discipline, sans qu’elle soit draconienne et militaire comme celle de Vahid, tout en ayant des relations responsables, mutuellement respectueuses, apaisées et décontractées avec ses joueurs. Il a créé une osmose parfaite avec les joueurs, qui l’apprécient beaucoup et vice versa et ca se voit. En faisant cela il a sauvé toute une équipe, composée de grands talents, d’un naufrage certain. Ce ne sont pas les dernières 5 années qui contrediraient cela. Les joueurs ont répondu en se donnant à fond. Qui aurait pensé qu’il allait convoquer Guedioura, qui avait été éliminé de la liste des 23 pour le Mondial de 2014 par Vahid? Il fallait le faire, d’autant plus que les précédents entraineurs ne lui ont pas fait appel. Belmadi a même affirmé que son choix de Guedioura n’était pas fait par défaut, comme auraient pu le penser beaucoup de personnes et non des moindres. Sa décision s’est avérée payante puisque Guedioura est en train de faire du très bon boulot, mieux qu’auparavant. Je suis sûr que Guedioura lui même n’arrive pas a y croire tant il a été décrié et sacrifié auparavant. Il a sauvé un but in extremis et a été à l’origine du but contre les Ivoiriens, entre autre.

Ceci, en plus du fait que Belmadi parait un meilleur tacticien que Vahid, puisque ce dernier a lamentablement échoué au premier tour, lors de la CAN de 2013, après avoir pris l’équipe pendant plus d’une année. Il n’y a pas de doute, c’est un bien meilleur entraineur, en tout points de vue, d’autant plus qu’il a d’excellents rapports avec la presse, qui le traite avec beaucoup d’égards et de déférence et vice versa. Qui aurait cru que depuis qu’il est là il n’a jamais essuyé une quelconque critique de la presse ou du public, analystes inclus ? Ca n’est jamais arrivé. Connaissant notre public et notre presse assoiffée de football et de critiques, c’est un grand exploit! Vahid se plaignait constamment de la presse et vice versa, bien que le public l’adoré. Belmadi est humble, pragmatique, la tête bien sur les épaules, serein, juste et très rationnel. C’est vraiment l’entraineur parfait pour l’équipe. Il connait la mentalité des joueurs puisque lui même était dans l’équipe et a joué dans de grandes équipes, tel que l’Olympique de Marseille et Manchester City, et c’est lui qui a marqué le but au Parc des Princes entre l’Algérie et la France qui a gagné par un 4-1 en présence de Zidane comme joueur. Il est en fait, et en valeur absolue, un grand entraineur, qui va avoir beaucoup d’offres de très grands pays. Il peut entrainer n’importe quel pays, meme le Brésil et réussir. Les gens ne sont pas bêtes. Ils vont dire que si 5 entraineurs se sont cassés les dents avec une équipe ayant les mêmes joueurs et en totale perte de confiance, lui a réussi a en faire une machine a gagné et produisant un beau football, avec notre équipe il va pouvoir faire aussi bien, sinon mieux.

Personne ne s’attendait à ces résultats sauf lui, puisque qu’avant de venir à la CAN, il avait clairement dit qu’il allait pour gagner la coupe! Personne ne l’a vraiment cru. Il y a eu en fait un petit flop du au nul récolté en face du Burundi, ce qui a poussé certains à lui demander de revoir sa copie. Ca a vraiment refroidi plus d’un. Mais le 3ème but de Delors en face du Mali, à entrainer un excellent effet psychologique pour l’équipe et par conséquent ce but de la victoire valait de l’or, à cause de l’effet induit, ca a fait pencher la balance vers un regain d’optimisme, on s’est senti beaucoup mieux. Ca a vraiment changé la donne. Un nul avec le Mali, aurait eu un effet beaucoup moindre. Ce qui a poussé Zetchi a mettre de l’eau dans le vin de Belmadi, en déclarant que l’équipe était venue pour aller le plus loin possible (et non gagner la coupe d’Afrique), par peur de voire l’équipe perdre plus tôt que prévu et avoir les conséquences négatives qui en résulteraient. Une déclaration beaucoup plus politique que sportive (considérant la situation politique actuelle en Algérie).. Ce a quoi Belmadi a répondu, après la victoire sur la Guinée, qu’il avait toujours déclaré qu’il était venu pour gagner, voulant probablement dire que Zetchi n’avait pas à faire cette déclaration et a le contredire, sans le citer. C’était un camouflet diplomatique à l’encontre de Zetchi et autres, sans les citer.

Zetchi ne croyait pas que l’équipe allait être aussi performante.

Le fait qu’il ait pu gérer le banc des remplaçants de manière aussi diplomatique, sans qu’aucun joueur ne soit vexé. Tout le monde a commenté sur le sourire des remplaçants, surtout sur celui de Brahimi qui a étonné plus d’un. Il a réussi a instauré un climat de famille dans l’équipe et à convaincre tous les joueurs du bien-fondé de sa méthode, ou tout le monde tire du même côté, tout en étant convaincu de la chose, que personne n’a réussi avant lui, même du temps de Vahid, où les joueurs obéissaient sans être vraiment convaincus.

Mais le coup de grâce, la véritable massue, a été le fait de faire jouer ce que certains appellent la deuxième équipe, appellation que Belmadi a diplomatiquement rejetée en qualifiant les 23 joueurs comme une seule équipé de 23 joueurs. Il a ensuite déclaré que Benlamri avait la même importance que Mahrez dans son équipe. Il a instauré un climat de justice qui a fait que tout le monde adhère à sa philosophie. Voila l’effet d’une bonne justice !! Un exemple à méditer. Cela a désarçonné tout le monde, commentateurs étrangers compris. C’est un effet psychologue qu’aucun entraineur n’ait jamais pu faire auparavant. Le signal était très clair vis-à-vis des autres équipes, même si on perd de grands joueurs titulaires, on peut immédiatement les remplacer par d’autres aussi bons, sinon meilleurs et ce à chaque poste. Ce qui n’est pas fait pour rassurer les futur adversaires des verts, essayant de trouver une faille à l’équipe. Alors qu’avant, à chaque fois qu’une équipe tombe on met des années pour en reconstruire une autre. Belmadi quant à lui, il en a construit deux, jouant de la même manière aussi décisive !!
Et ce en un temps record !

Quelle est l’équipé au monde qui peut se permettre cela? Aucune!! Le message était aussi passé de manière subliminale au niveau des joueurs aussi et les résultats n’ont pas tardé, puisque Mahrez a joué son meilleur match juste après, était descendu en défense (ce qu’il n’a jamais fait auparavant) et a même fait un très bon travail en défense en plus de marquer un beau but, ce qui lui a valu le titre de meilleur joueur du match. La concurrence est la meilleure solution pour tirer le meilleur d’un joueur et on l’a vu.
En vérité, Belmadi est en train de savourer une très belle revanche. Revanche contre la fédération Qatari, qui l’a enlevé bien qu’il ait gagné la coupe du Golf et la coupe d’Asie, chose qui n’était pas arrivé en 30 ans. Je suis sûr qu’ils sont en train de se mordre les doigts à cause de cela. Aucune raison sportive ne motivait cette décision. Cette dernière était beaucoup plus du à un complexe d’infériorité qu’à autre chose. La même raison qui a poussé notre fédération a lui faire appel en dernier ressort. Avec ces résultats, Belmadi n’a pas besoin de clamer sa revanche, il laisse le fruit de son travail parler en sa faveur. C’est la revanche la plus efficace, puisqu’elle a l’effet escomptée sans la négativité qui va avec les déclarations sur le sujet. Déclarations qu’il s’est toujours épargné, montrant son habileté diplomatique, chose que la presse a amplement vérifiée durant les conférences de presse. Vraiment, personne n’aime être à la place de ces entraineurs vaincus. Ils font peine à voir. Surtout celle de l’entraineur Ivoirien, qui a du féliciter Belmadi, la mort dans l’âme.

Belmadi a appris très vite l’importance d’être compétiteur, puisqu’à Lekhwiya (maintenant appelée Al Dukhail), il avait gagné le championnat du Qatar dès sa première année comme entraineur et puis tout d’un coup, et après avoir perdu 2 matchs seulement, il a été enlevé. C’est vous dire que ca n’est pas très reconnaissant, avant de prendre la sélection du Qatar en plus des autres titres mentionnés plus haut. Mais il a montré que c’était lui le maitre du jeu, puisqu’il a battu le Qatar une année après, avec la sélection B algérienne au Qatar même, alors que le Qatar avait battu le Japon (3-0), la Corée du Sud (1-0) et autres pays. Mais en Algérie on n’a pas mesuré l’importance de cette victoire, c’était juste le Qatar, passez, il n’y a rien à voir. En fait c’était le premier coup de massue de Belmadi mais on a refusé d’apprécier cette victoire ô combien importante. Il a battu le Qatar avec une deuxième équipe. Faut-il maintenant s’étonner qu’il ait refait le même coup en coupe d’Afrique en battant 3-0 la Tanzanie avec une autre équipe? La conclusion est pourtant claire, comme de l’eau de roche, c’est simplement de la pure compétence.

C’est ce qui arrive quand on met la personne qu’il faut à la place qu’il faut (dixit El Moudjahid….)
Il y a un équivalent de Belmadi dans chaque domaine en Algérie et au sein de la diaspora, encore faut-il l’appeler et éviter de le faire en dernier ressort comme ca a été le cas pour Belmadi, là réside la solution de tous les problèmes en Algérie. Ainsi l’Algérie pourra se relever beaucoup plus vite qu’on ne le pense. A méditer ..
Mais un autre miracle, et non des moindres, a fait jour, des pays comme l’Egypte, se sont transformés en comité de soutien à l’Algérie de manière totalement inattendue alors que l’Egypte a été éliminée et surtout au fameux Om dourham. Qui aurait cru cela il y a juste trois semaines ? Et généré un engouement au sein de tous les pays arabes qui voient en l’Algérie le pays qui les a séduit par le beau football et pour avoir sauvé leur honneur. Tous ont déclarés leur admiration à notre équipe et félicités son entraineur Belmadi.
Il est clair que Belmadi a gagné son pari, celui de relever cette équipe au Gotha des meilleures équipes d’Afrique et quel que soit les résultats futurs, il a déjà gagné la meilleure coupe qui soit-le respect de tous les Algériens et autres pays qui ont montré une grande sympathie, même si on doit dire que la victoire a mille parents et la défaite est orpheline…
Vahid, à son corps défendant, a félicité Belmadi et l’équipe, un vrai gentleman. Madjer a commencé par déclarer que Belmadi avait été son élève avant de faire un virage à 180 degrés et féliciter l’entraineur et l’équipe, et ce après avoir vu les dégâts de sa première déclaration.
Finalement, je trouve étonnant qu’une personnalité très importante du football national, qui a été présente durant les trois décennies ne s’est pas encore exprimée sur l’équipe jusqu’à maintenant. Silence assourdissant et total. Faut-il attendre que l’équipe perde pour le faire ya Si Saadane?!
Mon souhait, et celui de beaucoup d’autres, je suppose, c’est que si on va en finale, Inchallah, c’est de voir Zidane venir et offrir la coupe aux joueurs lui même, puisqu’il a manifesté son désir de voir l’Algérie bien jouer. Le sachant dans le stade, ils seraient encore plus motivés, bien que je doute qu’ils aient besoin de plus de motivation.
Mon autre souhait serait de voire cette équipe et cet entraineur, recevoir la plus haute distinction à leur retour au pays, non pas seulement à cause des résultats, mais par leur conduite qui a honoré le pays et a créé une vision très positive sur l’Algérie. On ne peut pas avoir une meilleure publicité pour l’Algérie, sans oublier le comportement du merveilleux public qui a forcé le respect du pays hôte et de la France elle même en nettoyant le stade après chaque rencontre. J’imagines déjà la tête d’Andy Delors au retour de l’équipe en Algérie, il ne s’attend pas à l’accueil. Ca sera probablement le meilleur jour de sa vie.. Voilà la récompense des gens animés d’une belle intention.

Mon dernier souhait est que cette aventure en terre égyptienne rayonne sur l’Algérie comme une onde de bonheur et appelle d’autres victoires dans tous les domaines. C’est très possible puisque Belmadi en a montré la voie-croire à nos compétences et leur faire appel.
C’est pour toutes ces raisons qu’on doit rendre à César ce qui appartient à César et pour cela je dirai Ave Belmadi !

Aziz Reba
Washington DC, USA

Les opinions et contributions publiées sur Algérie360 ne reflètent pas la position de notre rédaction.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
79 queries in 0,296 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5