Contribution: imposer l’élection du 4 juillet 2019, c’est une déclaration de guerre au peuple algérien

mardi 21 mai 2019 à 17:34
Source de l'article : Algerie360.com

Mon Général, voici en quelques lignes un rapport succinct de la situation engendrée par le régime:

Tous les ponts sont coupés entre le peuple et le régime: La raison est simple. Depuis 57 ans nous avons assisté à des mascarades de tout genres, des promesses sans lendemain et une démocratie qui a été avortée à mainte reprise justement grâce à l’appui des mêmes stratagèmes et tactiques que vous avez étalées dans votre dernier discours entre autre la menace, la peur, le spectre du chaos et la stigmatisation de ceux qui appellent à la raison. Vous avez déjà en votre possession le nombre des victimes avec nom, prénom, date de naissance et situation familiale. Et en cette déplorable circonstance, je vous informe mon Général que votre dernier discours constitue légalement une déclaration de guerre contre le peuple algérien qui a ébahi le monde par sa maturité et le caractère pacifique de ses manifestations.

Les transmissions sont coupées et les quelques lignes de communications sont comme ils l’ont toujours été chahutées ou re-canalisées par l’ennemie – vous savez de qui je parle, ceux qui étaient d’accord avec le clan Bouteflika pour vous limoger et instaurer l’état de siège et qui n’ont pas hésité à saluer le fait que le clan Bouteflika prolonge le 4ème mandat, pour payer leur dette électorale-. Sinon mon Général, les médias à la solde du régime n’ont aucune crédibilité et ajoutent à leur détriment, à la grande satisfaction du peuple, au discredit “des politologues” du régime qui cherchent à vendre des solutions comme celle que vous avez annoncé dans votre discours.

Le terrain a été reconquis par le peuple: Les manifestations, depuis le 22 février, ont fait que le régime perd du terrain et s’enchevêtre dans les méandres des propres sentiers qu’il a créé. Ce régime tente de se renouveler avec des personnalités écartées jusqu’ici du pouvoir mais n’arrivera pas à duper le peuple. Et à l’occasion, mon Général, rejeter la lettre de Taleb Ibrahim, ce n’est pas cela qui va faire gagner de la popularité à ce dernier. Le peuple on a tout simplement marre de “ces intronisations par voie de dénigrement”.

La météo et le Ramadan n’ont eu aucun effet sur le PEUPLE. (Comme je suis fier de mes frères et de mes soeurs !)
La provocation n’a pas réussit à faire dégénérer le mouvement populaire pour le transformer en guérilla qui justifierai l’instauration de l’état de siège comme l’avait tenté le président par usurpation Said Bouteflika. La police ne devrait pas user des gaz lacrymogènes contre des manifestants pacifiques et qui font encore preuve d’un grand sang froid, durant cette période sacrée du Ramadan.

Conclusion mon Général. Si vous souhaitez établir l’état de siège ou l’état d’exception n’hésiter pas une seconde à le faire puis de renvoyer dans un même communiqué aussi bien Bensalah et Bédoui et vous n’avez nullement besoin de provoquer le peuple en imposant une élection qui a déjà recueillie le NON catégorique du PEUPLE. Vous n’avez tout simplement pas besoin d’atteindre “le vide constitutionnel” pour justifier l’établissement de l’état de siège, ni de soulever une guerre pour cela. Ca suffit les morts.

Maintenant concernant les cadres de la république, le peuple ne veut juger que ceux qui ont participé à la destruction de l’Algérie et il est plus qu’exagéré de mettre sur le dos du peuple des revendications erronées.
Nous avons tous un parent qui travaille pour l’état. Ce que l’on demande c’est le départ du system avec sa machine de destruction politique.

Ma recommendation mon Général, pour résoudre la crise politique actuelle, il faut résoudre la crise de confiance d’abords. Rappel historique: Le jour où il fallait restaurer la confiance, les vendeurs du parti FLN se sont mis à matraquer sur la population” Le retour de la crainte du l’état” donc mon Général si vous voulez régler la crise politique actuelle vous devez sans attendre dissoudre les partis du régime, interdire à vie à leurs représentants de se présenter aux élections, et restituer le FLN au peuple.

Le peuple pourra enfin faire confiance à nouveau.

Concernant le cas de maître Bouchachi, mon Général, le peuple ne veut pas que notre représentant risque sa vie en s’adressant au régime. Je peux vous transmettre mon Général le dossier de Mohamed Boudiaf qui malgré son historique de héros de la guerre de libération nationale a été assassiné en direct à la télévision! Et puis de toute manière maître Bouchachi ou autre représentant du hirak, auront tous l’obligation de rester fidèle à la revendication du peuple algérien qui a été d’ores et déjà rejetée par le régime, donc sur quelle base voulez-vous qu’ils viennent vers vous pour discuter?! Ils risquent aussi d’être blâmer de l’échec des pourparlers et accusés de soulèvement que le régime est bien capable d’orchestrer. Il faut que l’on arrête de tourner en rond.
Ce régime veut négocier son départ comme une force d’occupation étrangère et je ne trouve pas cela normal mon Général!

Le peuple ne doute pas de l’ANP et est fier de son armée et c’est à vous mon Général que revient la décision de créer une harmonie complète entre le peuple et son armée.

Mes respect mon Général !

PS: Copie aux archives nationales de l’histoire de la deuxième république Algérienne libre et démocratique.

Chafik Ben Guesmia
[email protected]

Les opinions et contributions publiées sur Algérie36 ne reflètent pas la position de notre rédaction.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,279 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5