Constantine – Sit-in des souscripteurs aux logements AADL 2

Constantine – Sit-in des souscripteurs aux logements AADL 2

Par A. El Abci.

Constantine – Sit-in des souscripteurs aux logements AADL 2

Près d’une soixantaine de souscripteurs aux logements Aadl 2 se sont rassemblés, hier, devant le cabinet du wali pour solliciter son intervention, pour le lancement rapide des travaux des VRD qui ont pris un énorme retard, disent-ils. « Cinq ans barakat », scandaient-ils en chœur.

Selon leur représentant, M. Farouk, le lancement du projet de logements Aadl 2, de plus de 13.000 unités situées pour l’essentiel à l’unité de voisinage N° 14 de la nouvelle ville de Ali Mendjeli, de Ratba dans la commune de Didouche Mourad et de Mouzina à El Khroub, date du mois de septembre 2013. Parmi les souscripteurs, 2.150 ont des décisions de pré-affectation et ont payé les trois tranches du prix du logement, 2.900 autres ont eu les pré-affectations et sont en train de finaliser le payement des tranches en question. Le reste des souscripteurs n’a toujours pas bénéficié des décisions de pré-affectation et n’a pas entamé le règlement du prix du logement. Concernant le « flou » qui a entouré, ces derniers temps, les taux de réalisation des appartements Aadl 2, poursuit-il, il s’est avéré qu’il se situe pour l’ensemble des sites de construction autour des 90%, surtout pour celui de Ratba et de la nouvelle ville de Ali Mendjeli. Et de souligner que le problème qui demeure a trait à la voirie et réseaux divers (VRD). « D’après des visites que nous avons effectuées sur les différents chantiers, dira-t-il, nous avons eu à constater que les travaux des VRD sont au point mort et pas encore lancés, malgré le fait que les entreprises de réalisation sont désignées ». Et de noter que selon l’engagement de la direction de wilaya de l’agence Aadl, la remise des clés des appartements a été promise au tout début pour 2016. « Malheureusement, estime-t-il, nous n’en sommes pas là et c’est pourquoi nous sollicitons l’intervention du wali pour faire des visites d’inspection régulières au niveau des chantiers Aadl 2, à l’instar de ce qu’il fait pour le logement social, pour mettre la pression sur les entrepreneurs ».

En début d’après-midi, les protestataires étaient encore sur place devant la wilaya, attendant de voir son premier responsable.