Constantine – Les demandeurs de logements sociaux reviennent à la charge

mardi 12 février 2019 à 11:29
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

A. El Abci

Constantine – Les demandeurs de logements sociaux reviennent à la charge

Des demandeurs de logements ont tenu, hier, deux sit-in, distincts. En effet, les bénéficiaires et non bénéficiaires des décisions de pré-affectation de la commune de Constantine ont tenu leur sit-in, devant le siège de la daïra et les titulaires des pré-affectations de la commune de Didouche Mourad, le leur, devant le cabinet du wali.

Ainsi, pour les attributaires de décisions de pré-affectation, aussi bien ceux de la ‘ville des ponts’ que ceux de Didouche Mourad, ils exhibaient les fameuses décisions en criant : «donnez-nous ce qui nous revient ! », réclamant à voir le chef de daïra pour les uns, et le wali en personne, pour les autres.

Selon les protestataires de la commune de Constantine, « nous avons en poche les documents faisant de nous des bénéficiaires de relogement, depuis 2011, mais nous n’avons trouvé aucune trace de nos noms, sur aucune des listes affichées jusqu’à maintenant ». Bien-sûr, ajoutent les protestataires, « on nous dit qu’il reste une dernière liste à afficher, mais rien ne nous garantit qu’on y sera et qu’on ne nous oubliera pas, cette fois-ci, aussi ».

Les habitants de la commune de Didouche Mourad, qui disent qu’ils sont 345 à avoir bénéficié de décisions de pré-affectations, depuis plus de 7 ans, d’un projet global en logements sociaux, en réalisation dans la commune, dont ils ne savent rien, déplorent-ils. « Nous n’arrêtons pas d’aller aux nouvelles, mais sans résultat, jusqu’à présent. Nous avons aussi nos décisions, dans nos poches, mais nombreux d’entre nous s’interrogent si elles signifient encore quelque chose », font-ils savoir.

Les demandeurs de logements non bénéficiaires des pré-affectations se considèrent comme victimes d’un « mépris inqualifiable ». « Surtout qu’on nous dit que notre cas sera étudié, ultérieurement et avec les nouveaux déposants de dossiers, ce qui est très injuste pour nous qui avons déposé nos demandes en 1996 et 1997.

Nous refusons cette solution qui n’en est pas une, et nous réclamons d’être intégrés dans la prochaine liste, en priorité c’est ce que, d’ailleurs, nous avons déjà dit auparavant au chef de Cabinet du wali. C’est la faute aux autorités et c’est à elles de se racheter en nous donnant satisfaction », disent-ils.

Les protestataires venus de la commune de Didouche Mourad, ont pour leur part été reçus, à la wilaya, et orientés vers la daira de Hamma Bouziane, qui est « la seule habilitée en la matière », leur a-t-on signifié.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,622 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5