Conseil de wilaya de Boumerdès : Les P/APC invités à adopter l’organisation, l’efficacité et le suivi dans la gestion

mardi 16 octobre 2018 à 10:06
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Le nouveau wali de Boumerdès Mohamed Selamani qui a réuni ce samedi les présidents d’APC, les chefs de daïra, les élus APW et les directeurs de l’exécutif a expliqué la feuille de route relative à la relance du développement local afin d’améliorer le cadre de vie de la population locale.

« Les présidents d’APC, les élus et tous les responsables doivent être sur le terrain et non dans les bureaux sauf le lundi réservé à la réception », lancera-t-il en les invitant à adopter une meilleure gestion de la collectivité en privilégiant la participation de la société civile.

Après un constat peu reluisant, le wali n’est pas allé par trente six chemins pour sermonner les responsables locaux qui n’ont pas réussi à répondre aux doléances des citoyens portant sur l’amélioration de leurs conditions de vie.

Réfutant les mots catastrophes, calamité, le wali a invité les élus à user des mots exprimant les difficultés et les entraves qui freinent le développement local afin de trouver des solutions adéquates. Dans ce cadre, le volet hygiène publique, les écoles primaires, les constructions illicites, le raccordement en gaz de ville, l’alimentation en eau potable, l’assainissement, le glissement des terrains et le lancement des projets en retard sont autant de sujets à prendre en charge en urgence, a insisté le wali.

En matière d’hygiène publique, les présidents d’APC sont invités à veiller à la propreté de leur ville. « Le ramassage des ordures ménagères et l’élimination de tous les points noirs sont des tâches permanentes à effectuer », a-t-il insisté en rappelant que tous les moyens matériels et financiers sont disponibles en réponse à certains présidents d’APC qui se plaignent d’insuffisance de moyens pour de telles opérations.

L’achèvement des projets relatifs à l’alimentation en gaz, en eau potable et l’assainissement sont des priorités qui nécessitent une grande attention afin de répondre aux préoccupations des citoyens qui souffrent de ces contraintes. Le curage des oueds, l’élimination des points noirs et la lutte contre les glissements de terrains sont autant d’actions à entreprendre pour éviter des risques, a prévenu le wali.

Concernant les écoles primaires, le wali qui a mis en exergue l’importance de cette institution éducative a insisté sur l’entretien et la réhabilitation des écoles, le transport scolaire, la restauration, le chauffage. Il est proposé la désignation d’un vice-président d’APC pour le suivi des écoles au niveau de chaque commune et cela pour assurer une meilleure gestion et permettre aux apprenants de suivre leur cursus scolaire dans de bonnes conditions.

Le dernier point est relatif au lancement des opérations inscrites depuis plusieurs mois voire des années pour certaines APC est-il relevé où le taux de consommation est des plus faibles puisque n’ayant pas dépassé les 10%. Les explications avancées par les P/APC sont peu convaincantes. « Il est impératif de lancer tous les projets sans délai faute de quoi ils seront transférés vers d’autres localités qui maîtrisent mieux la gestion de leur collectivité» a averti le premier responsable.

Dans le souci d’orienter les président d’APC vers une meilleure gestion, le wali prône l’organisation, l’efficacité et le suivi. Reste à voir si cette option sera appliquée sur le terrain par les présidents d’APC dont un grand nombre d’entre eux ignorent ce qui se passe dans le territoire de leur commune à l’image des constructions illicites qui poussent comme des champignons, la dégradation de l’environnement avec l’amoncellement anarchique des diverses ordures , les eaux usées à ciel ouvert et autres points noirs.
B. Khider

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,196 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5