Congrès sur la fertilité les 12 et 13 mai à oran

lundi 1 mai 2017 à 23:33
Source de l'article : Alg24.net

La congélation des gamètes (ovules et  spermatozoïdes) pour permettre aux cancéreux qui subissaient des  chimiothérapies d’avoir des enfants sera au centre du 5ème Congrès de la  Société algérienne de fertilité et de contraception (SAFEC) les 12 et 13  mai à l’EHU « 1er novembre » d’Oran, apprend-on de son vice-président.

Organisé sous le thème « Préserver la santé génésique », cette rencontre  mettra en avant le thème de la cryoconservation sociétale, désormais  possible en Algérie avec la mise en place d’une banque de gamètes au niveau  du service de gynécologie-obstétrique de l’EHUO, indique le Pr Belkacem  Chafi.

La congélation des ovocytes et spermatozoïdes est utilisée pour préserver  la fertilité avant un traitement à risque d’infertilité (les  chimiothérapies en cas de cancer notamment), explique le même spécialiste,  ajoutant que cette technique sera bientôt proposée en Algérie.

Une unité spécialisée en aide à la Procréation médicalement assistée (PMA)  relevant de l’EHU d’Oran, qui prend en charge annuellement jusqu’à 300  couples souffrant d’infertilité, a récemment mis en place une banque de  gamètes, affirme-t-il.

Cette unité, deuxième du genre sur le plan national et mise en place en  2008, offrira ainsi la possibilité aux couples de congeler leurs  spermatoziodes et ovocytes avant de subir des traitements à risque.

Chez les hommes, la mise en réserve du sperme par congélation est  pratiquée depuis de très nombreuses années. La congélation des ovocytes a  longtemps posé des problèmes techniques et n’a commencé à donner des  résultats probants que depuis quelques années, relève le Pr. Chafi.

Une quarantaine d’intervenants des différentes régions du pays et de  l’étranger (France) participeront à ce congrès qui abordera également des  thèmes traitant, entres autres, de la prise en charge de l’infertilité de  la femme et de l’homme, les cancers gynécologiques et mammaires, la grossesse à haut risque, l’endométriose, l’échographie en gynécologie et  obstétrique, la colposcopie et l’endoscopie en gynécologie.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
26 queries in 0,276 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5