Congrès du parti avant ou après la présidentielle: Le FLN attend le feu vert de Bouteflika

dimanche 13 janvier 2019 à 10:43
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

En conférence de presse hier à l’hôtel El-Aurassi, le coordinateur de l’instance dirigeante du parti du FLN, Mouad Bouchareb, a focalisé sur la Continuité et le soutien du programme du président Bouteflika en vue d’une « éventuelle décision» de l’actuel chef de l’État, mais il a mis de côté la polémique sur les dernières sénatoriales.

Après un mois de préparatifs pour les sénatoriales, où le FLN est sorti vainqueur avec 32 sièges, non sans provoquer une polémique avec son rival, le RND, Bouchareb a marqué son retour sur le terrain. « Une telle réalisation dans de tels scrutins de la part du FLN dénote clairement que c’est une victoire méritée car elle émane de toutes nos forces», s’est réjoui d’emblée Bouchareb. «C’est un honneur pour le parti de voir une telle énorme réalisation qui est aussi un fait unique dans les anales du Conseil de la nation depuis sa création. Oui je le dis et je le répète, c’est une victoire bien méritée », a-t-il ajouté. Sur les précédentes déclarations de poursuivre « les militants traitres » qui auraient voté contre les consignes du parti en provoquant ainsi la perte du siège d’Alger au profit de son rival, le RND, Bouchareb n’a pas souhaité s’attarder sur la question : « la victoire du FLN nous suffit amplement. Il existe toujours des militants moins enthousiastes à défendre les chances du FLN, cela se produit à chaque scrutin électoral, mais au FLN c’est minime.

Le FLN comptera dans l’avenir sur les militants endoctrinés. C’est fini l’ère de rébellion. Nous avions dit que le siège du FLN est aussi important que le siège de Tamanrasset ou d’Annaba ». Plus loin, le premier responsable du FLN a repris la même méthode diplomatique en répondant sur les initiatives lancées récemment par certains partis politiques. « Le parti du FLN est le seul et véritable garant du choix démocratique de notre pays. Il est aussi le seul garant pour la continuité et l’application du programme du président de la République», a-t-il clamé, dans des réponses à peine voilées à son rival, le RND et autres partis de l’allégeance.

Devant une salle remplie par les nouveaux sénateurs mais aussi les anciens ainsi que les députés de l’APN, Bouchareb a lancé : «la confiance faite en notre parti n’est pas venue à blanc, mais elle est l’émanation de la confiance faite au FLN par le peuple qui considère qu’il est la soupape de sécurité de l’Algérie». Il a insisté surtout à tourner au plus vite la page des sénatoriales.

« Dès à présent, il faut se préparer aux prochaines décisions qui seront prises par le président de la République. Il faut se tenir derrière toutes décisions du Président et s’unir pour achever son programme», a-t-il indiqué. Et à lui aussi de lancer des mises au point : «beaucoup de gens parlent de ce qu’ils n’en sont pas au courant. Ils ont des cœurs comme des pierres. Non, ils ne connaissent pas la valeur des hommes. Mais ils sont une minorité».
« Celui qui veut travailler dans le cadre du caractère républicain du pays et un État démocratique et avec les principes et les valeurs ancestrales, il est le bienvenu. Celui qui veut prendre un autre chemin, nous serons contre lui», a-t-il prévenu. Durant son intervention, Bouchareb a beaucoup plaidé que la victoire du FLN lors des récentes sénatoriales est « propre et méritée ».

Le FLN réclamera-t-il alors la tête du Sénat, aujourd’hui de la main de Bensalah, issu du RND « Le FLN respectera les décisions du président de la République quel qu’il en soit. Ordinairement, le Président est souverain de choisir qui il veut (…) Celui que le Président choisira, il rencontrera tout le soutien et l’appui des sénateurs du FLN », s’est-il contenté de dire. Il a ajouté : «laissez-nous travailler tranquillement pour le prochain congrès ». Sa date ? « Dans les jours à venir. Maximum une semaine ou 10 jours, nous allons fixer la date du congrès et nous vous annoncerons s’il interviendra avant ou après la présidentielle. Les deux sont des étapes très importantes pour nous. Mais la présidentielle nous importe plus que d’autres activités », a-t-il répondu.

H. M.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,289 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5