Conflit Russie-Ukraine : Tebboune remercie Poutine d’avoir accepté la médiation de l’Algérie

Conflit Russie-Ukraine : Tebboune remercie Poutine d’avoir accepté la médiation de l’Algérie

Le président Tebboune remercie la Russie d’avoir accepté la médiation algérienne dans le conflit avec l’Ukraine. En effet, le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a exprimé sa gratitude à son homologue russe, Vladimir Poutine, pour avoir accepté la médiation de l’Algérie dans le conflit qui oppose actuellement la Russie à l’Ukraine. Cette déclaration a été faite lors de la visite officielle du président Tebboune à Moscou, le 22 avril dernier.

Le président algérien a souligné que l’Algérie “sera à la hauteur de cette confiance” placée en elle par la Russie, pays ami. Il a également exprimé sa reconnaissance envers le président Poutine pour son accueil chaleureux.

Le président russe a, quant à lui, remercié l’Algérie et le président Tebboune pour leur disposition à fournir des efforts de médiation dans ce conflit. Il a également expliqué à son homologue algérien “la vision russe, les origines de ce conflit, et les circonstances qui l’entourent”.

L’Algérie, membre du groupe de contact de la Ligue arabe sur l’Ukraine, a proposé une initiative pour le règlement du conflit russo-ukrainien. Cette initiative sera discutée lors d’une réunion avec les chefs de délégations africaines, qui se tiendra le samedi 24 avril à Moscou.

Une médiation algérienne bienvenue

L’initiative de médiation algérienne dans le conflit russo-ukrainien est la bienvenue. En effet, l’Algérie est un pays qui entretient des relations amicales avec la Russie et l’Ukraine. Ce pays a su nouer des liens étroits avec les deux parties et peut jouer un rôle important dans la résolution de ce conflit.

A LIRE AUSSI : L’Algérie et la Russie signent une déclaration de partenariat stratégique et d’autres accords

La médiation algérienne est également bienvenue car elle permettrait de renforcer les relations entre l’Algérie, la Russie et l’Ukraine. Cette initiative pourrait également être un exemple pour les autres pays qui cherchent à résoudre des conflits diplomatiques.

Pour conclure, il est à rappeler que le Président de la République, se trouve en Russie depuis mardi passé, dans le cadre d’une visite officielle suite à une invitation de son homologue russe Vladimir Poutine.