Conflit FAF-LFP : Des présidents de club au secours de Medouar

mardi 19 mars 2019 à 11:09
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Alors que le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, n’écarte pas l’éventualité de rendre le tablier en fin de saison, décriant ce qu’il a qualifié ‘’d’obstacles et autres coups bas’’ dressés sur son chemin par certains membres du bureau fédéral, des présidents de clubs des deux Ligues montent au créneau pour apporter leur soutien à l’ex-président de l’ASO Chlef.

Ces présidents ont d’ailleurs décidé d’afficher ouvertement leur soutien au président de la Ligue de football professionnel. Ils accusent même le président de la FAF, Kheireddine Zetchi et des membres du bureau fédéral de s’immiscer d’une manière ou d’une autre, dans les missions de la LFP. Certains d’entre eux évoquent l’incident qui s’est produit lors d’une réunion du bureau fédéral lorsque Zetchi avait menacé Medouar en pleins travaux, et devant les membres de ce même bureau, de lui faire subir le même sort que son prédécesseur Mahfoud Kerbadj, à savoir mettre fin à la convention liant la FAF et la LFP. Aux yeux de certains présidents de clubs, cette menace a encouragé des membres du bureau fédéral à s’acharner sur Medouar, citant au passage des membres influents du bureau fédéral, notamment Amar Bahloul et Rachid Gasmi, qui, selon eux, sont en train d’exercer une pression sur la LFP.

Les choses se sont envenimées davantage depuis quelque temps, soit lorsque Zetchi avait demandé à Medouar de le consulter avant chaque report d’un match de championnat. Cette manière de faire a été perçue comme été une interférence qui ne dit pas son nom dans les prérogatives de la LFP. Les partisans de Medouar estiment même qu’il s’agit-là aussi d’une énième manœuvre à même de pousser le successeur de Kerbadj à claquer la porte. Tout cela a poussé nombre de présidents de clubs, à leur tête celui de la JSS, Mohamed Zerouati, à prendre la défense du patron de la LFP, tout en lui portant un soutien qu’ils qualifient d’indéfectible.

Cette attitude intervient à l’approche de la tenue de l’assemblée générale ordinaire de la FAF, élue le 21 mars 2017. Et cela commence à donner des idées à certains présidents de club qui n’écartent pas l’idée de proposer un retrait de confiance à Zetchi si jamais ce dernier, en compagnie de ses proches collaborateurs, poursuivait ce qu’ils appellent la ‘’sale besogne’’ visant la tête de Medouar, que certains membres du bureau fédéral n’avaient pas apprécié son intronisation à la tête de la deuxième structure footballistique nationale en juin dernier.

Hakim S.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
16 queries in 0,202 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5