conflit au sein de l’organisation nationale des retraités de l’anp la justice tranchera le 25 janvier

conflit au sein de l’organisation nationale des retraités de l’anp  la justice tranchera le 25 janvier

justice-balance.jpgLe président de l’Organisation nationale des retraités de l’Armée nationale populaire (ANP), Oudai Mohamed, a indiqué hier avoir engagé des poursuites judiciaires contre des anciens membres de l’ex-association des retraités dissoute et transformée en fédération depuis septembre 2012.

«Ces anciens membres au nombre de sept n’ont aucune prérogative pour pouvoir retirer leur  confiance au président de l’organisation car ils ne sont même pas adhérents et ne peuvent pas installer un nouveau bureau national. Ils veulent créer des obstacles à l’organisation pour empêcher la tenue de nouvelles élections de wilaya».

«L’association des retraités dissoute a été structurée en organisation», a-t-il précisé lors d’une conférence de presse. Les sept élus «non membres» ont pénétré «par effraction au siège du bureau national et se sont autoproclamés au nom du conseil national et de 34 wilayas comme nouvelle direction» alors qu’ils ne possèdent même pas de carte d’adhérent, a insisté M. Ouadi, avançant que le tribunal de la rue Abane Ramdane a fixé la date du 25 janvier pour traiter cette affaire.

Depuis la création de l’organisation, il a été procédé à l’établissement des nouvelles cartes aux adhérents et à l’entreprise des démarches pour organiser des élections afin d’installer les bureaux de wilaya, conformément à la nouvelle loi régissant les associations. L’organisation a élaboré également un règlement intérieur qu’elle soumettra au prochain conseil national.

Elle envisage aussi de fédérer l’ensemble des fonds de l’ex-association en une seule caisse afin de garantir une gestion «transparente». M. Oudai a parlé également des rencontres tenues avec les directeurs centraux du ministère de la Défense à travers lesquelles les préoccupations des retraités, au nombre de 120 000, et de leurs ayants droit ont été prises en charge. Ainsi, leur prise en charge médicale sera améliorée à travers l’introduction de la télémédecine, l’augmentation des pensions à hauteur de 20-25%, la création de guichets spécifiques au niveau des hôpitaux militaires.

Il est à rappeler que le bureau national provisoire de cette organisation avait annoncé une réunion de son conseil national (CN) aujourd’hui pour un retrait de confiance au président Oudai, contesté, et aux membres de son bureau. Dans un communiqué daté de mercredi, le document signé par le porte-parole du bureau provisoire explique que cette réunion a eu l’aval des deux-tiers du CN et qu’elle se tiendra en présence d’un huissier de justice.

Karima Sebai