Pour un conflit administratif entre les deux familles : Le fils d’un vice-président de l’APC de Zourami tué par balle

lundi 16 avril 2018 à 10:39
Source de l'article : Lexpressiondz.com

Voulant venger son frère blessé à la jambe par une arme blanche, lors de la dernière altercation, la victime,
accompagnée des jeunes de la famille et d’amis, s’est rendue au domicile de l’auteur du crime. Sur place, une prise de bec se transforme en rixe, avant de dégénérer en drame. La victime se fait tirer une balle dans la jambe, par M.K., selon la source qui a fourni l’information. La famille de la victime en furie, a menacé de déposer plainte contre l’auteur de l’assassinat. Celui-ci se sentant menacé, n’hésita pas à user une seconde fois de son arme à feu pour loger une autre balle dans la tête de D.T.A., âgé de 32 ans, a expliqué la même source sécuritaire. Selon les informations, apportées par cette dernière, le mobile du conflit serait liés à des documents administratifs d’un abattoir avicole, appartenant au père de la victime, qui est vice-président à l’APC de Chbaïta Mokhtar, dans la wilaya d’El Tarf. Les indiscrétions recueillies par nos sources, font état d’une affaire de documents administratifs, ayant trait à l’exploitation de l’abattoir, ce qui a provoqué le conflit entre les deux familles voisines. Un conflit qui, selon les sources proches des deux familles, comme précisé par la même source, sous-entendant le blocage du dossier dudit abattoir, par le père de la victime. Estimant sa famille lésée, l’auteur du crime, réputé pour son caractère impulsif et agressif, a riposté de la manière la plus horrible et a occasionné l’irréparable. Alertés pour le drame, les éléments de la police judiciaire, accompagnés de ceux de la Protection civile, ont découvert sur les lieux le cadavre du jeune M.K. âgé de 23 ans, sans vie, avec une balle dans la jambe et une autre tirée à bout portant en pleine tête. Le corps de la victime a été acheminé à la morgue de l’hôpital Ibn Rochd de Annaba, où il devra faire l’objet d’une autopsie. L’auteur du crime, quant à lui, a été interpellé sur place ainsi que des membres de sa famille. Après les mesures d’usage, audition en l’occurrence par la Bmpj de la sûreté de daïra de Dréan, il ont été, présentés, hier, par-devant le magistrat instructeur, prés le tribunal de la même circonscription territoriale, le tribunal de Dréan en l’occurrence. Le premier mis en cause a été placé sous mandat de dépôt, pour homicide volontaire, pendant que ses complices ont été placés sous contrôle judiciaire.

Par 

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 0,291 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5