Concert a ibn khaldoun de l’orchestre arabe de barcelone : Un mélange musical savamment dosé

Concert a ibn khaldoun de l’orchestre arabe de barcelone : Un mélange musical savamment dosé

12 Concert dr_200_150.jpgCe sont des moments forts et riches aussi bien en émotion qu’en sonorités qu’ont vécu les quelques spectateurs ayant assisté au concert de l’Orchestre arabe de Barcelone (OAB), qui s’est produit avant-hier à la salle Ibn Khaldoun, dans le cadre de Layali Ramadhan de l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger.

La formation a proposé un remarquable récital, où le métissage et le croisement ou la rencontre entre les univers étaient au centre de la démarche des huit artistes de l’OAB.

C’était, en fait, un dialogue incessant entre les instruments et mêmes les cultures, le tout porté par la superbe voix de l’interprète Mohammed Bout Ayoub. Composé de musiciens catalans et maghrébins (principalement du Maroc), l’Orchestre arabe de Barcelone, qui prône un message d’amour et de paix et qui souhaite, comme l’a signalé lors du concert le violoniste, chef d’orchestre et fondateur du groupe, Mohamed Soulimane, véhiculer des notions de tolérance, de respect et partage, a présenté un programme musical, fusion de plusieurs styles et univers, avec un fort encrage dans la musique arabe et andalouse et les musiques spirituelles, notamment celles du Maghreb, comme la musique gnaoua et aïssaoua. La formation, qui a déjà trois albums à son actif (Baraka, Maktub et Libertad, hurria), est également ouverte sur les sonorités world, latino, mais aussi jazz.

La somme de toutes ces influences, ces mélanges est largement réussie, d’autant que les morceaux suscitent plusieurs émotions et états chez le spectateur, de la mélancolie et la méditation, invitant souvent à la danse… jusqu’à la transe. L’Orchestre arabe de Barcelone a réussi, le temps d’un concert, à pulvériser les frontières et à rapprocher les cultures avec un répertoire interprété en arabe et en catalan, avec une instrumentation moderne aux accents authentiques et avec des musiciens talentueux. Un mélange musical savamment dosé qui a donné à la soirée des accents d’éternité.