Commerçants impactés par la crise du Coronavirus : Rezig apporte des explications

Le ministre du commerce Kamel Rezig s’exprime sur l’impact de la crise du coronavirus (Covid-19) sur les commerçants algériens.

Dans une interview accordée, ce lundi, à l’agence officielle, le ministre a estimé que les chiffres avancés par certains experts économiques sur les pertes subies par les commerçants durant la période du confinement ne s’appuient pas à des règles scientifiques précises ».

«Plusieurs réunions ont été tenues avec les représentants des commerçants sans que nous puissions arrêter un chiffre exact ni les taux de préjudice pour les activités. Les chiffres doivent être basés sur des études de terrain et pour l’heure nous sommes dans l’incapacité de donner un chiffre définitif car le confinement n’est pas encore levé », a fait savoir le ministre.

« Il est question de déterminer les pertes enregistrées dans chaque activité à part (activités complètement à l’arrêt, activités dont l’exercice est limité dans le temps etc) avec l’étude des demandes des commerçants qui diffèrent en fonction de la situation de chaque catégorie », a-t-il expliqué.

Pour M. Rezig, « 50% des activités commerciales avaient été restreintes seulement mais malheureusement les citoyens n’ont pas respecté les consignes de prévention»

«Notre mission n’est pas de fermer le commerce mais lorsqu’il s’agit de choisir c’est bien sûr la préservation de la vie qui prime », a-t-il affirmé, soulignant que son département oeuvre s’adapter à la situation.

Rédaction d’Algerie360