Comment les Émiratis ont sauvé… Marine Le Pen

Le site français d’information Mediapart a révélé que le parti de Marine Le Pen, le Rassemblement national, qui était en grande difficulté financières après les élections de 2017, a trouvé secours chez les… Émiratis.

En effet, selon le site, les Émiratis ont accordé, par l’entremise de Laurent Foucher, un homme d’affaires français très implanté en Afrique et proche de Claude Guéant, un prêt de 8 millions d’euros, permettant à la candidate malheureuse de la présidentielle française de 2017 d’éviter à déposer des comptes en déficit, c’est-à-dire l’invalidation, et surtout le non-remboursement de ses dépenses de campagne.

Mediapart précise cependant que des questions restent en suspens sur l’origine des fonds, bien que la somme ait transité par une banque basée aux Émirats arabes unis.