Collectivités locales : Le nouveau wali de Bordj Bou-Arréridj sur le terrain

lundi 15 octobre 2018 à 8:26
Source de l'article : Lemaghrebdz.com

Comme le veulent les usages  républicains, le nouveau wali de Bordj Bou-Arréridj, M. Bekkouche Benamar  pour sa première sortie officielle  sur le terrain  s’est rendu  à la daïra de Rass-El-Oued à travers ses trois communes (Rass-El-Oued-Aïn Tassera-Ouled Braham) pour inspecter les projets de développement et prendre le pouls de la population  locale sur ses préoccupations  en matière de développement  et de la gestion des affaires publiques.

« Je suis très heureux  d’être ici parmi vous, dans ce lieu hautement historique  qui a vu la naissance du savant et écrivain Mohamed El Bachir El Ibrahimi. La population de la daïra DE Rass- El Oued mérite  à l’instar de toutes les régions plus de respect et de considération  ayant dans sa page historique  plus de 1.000 chahids  qui ont sacrifié de leur vie  pour l’indépendance et la souveraineté de l’Algérie » , a déclaré en substance M. Bekkouche suite à la lecture de la Fatiha au cimetière de Chouhada de la commune d’Ouled-Braham.

Ce premier contact avec les autorités locales et la population des trois communes de la daïra de Rass-El-Oued a été l’occasion pour le nouveau premier responsable de la wilaya à se rendre dans les coins les plus éloignés de  cette circonscription territoriale pour inspecter  une  vingtaine de projets  inscrits dans le plan de développement des trois communes ainsi que le contact direct avec les citoyens à l’écoute de leurs préoccupations élémentaires. Il s’agit très particulièrement de l’amélioration de la qualité  et des conditions de vie des citoyens (AEP-Electrification rural-Couverture en gaz naturel pour les localités restantes-Réseau routier-Aménagement urbain -Service public, etc…

Des assurances qu’il a répétées lors de sa rencontre avec  les représentants de la société civile des trois communes de la daïra de Rass-El-Oued  et qui s’est distinguée pour la première fois par une dimension de proximité avec les élus locaux et la société civile à travers l’intervention des membres de l’exécutif de la wilaya qui ont répondu aux préoccupations des présidents d’APC et des citoyens.

Intervenant au cours de cette rencontre, le nouveau chef de l’exécutif de la wilaya précisera qu’en dépit des difficultés  et des fluctuations  de l’économie mondiale  et de la chute des prix du pétrole, des répercussions qui ont induit une baisse  des capacités financières de l’Etat, le Président Abdelaziz Bouteflika a donné des instructions fermes afin que le processus de développement ne soit pas arrêté ou remis en cause ainsi que le maintien des principes de la politique sociale.  » En dépit de ces difficultés de l’Etat la dépense  dans le domaine social et culturel, la réalisation  des infrastructures de base, des logements et l’encouragement de l’investissement par des avantages importants  aux dépens des revenus du Trésor public « , a-t-il précisé pour répondre aux intervenants.

M. Bekkouche invita l’assistance et à travers elle toute la population bordjienne à la consolidation de l’unité nationale.  » L’unité  du peuple algérien est aujourd’hui solide grâce à son ancrage populaire à travers les réformes fortes et profondes initiées par le Président Abdelaziz Bouteflika qui ont consolidé  la cohésion  de la nation  dans une même  et seule  patrie, des acquis en constante progression. Une patrie où chaque citoyen  doit défendre avec conviction tout ce qui est à même de consolider son unité et sa grandeur « , a-t-il rappelé.

A toutes ces doléances et préoccupations, le wali s’est dit intervenir pour trouver  des solutions aux problèmes  et apaiser certains déficits en la matière et de donner une priorité à l’AEP, l’électrification des zones rurales, le gaz naturel, l’habitat, la santé, l’éducation, l’investissement surtout qu’existe une zone industrielle à Rass-El-Oued d’une superficie de 134 hectares avec déjà 164  projets privés en cours de réalisation.

Dans cet esprit, M.  Bekkouche    a déclaré que compte tenu des énormes potentialités  économiques que recèle la wilaya de Bordj Bou-Arreridj, tous les efforts  seront concentrés  pour la promotion de l’investissement  privé  créateur d’emplois et de richesses.

Justement pour la zone industrielle de Rass-El-Oued, le wali a exigé des responsables concernés  la distribution de 18 lots qui n’ont pas encore été attribués, l’accélération des travaux d’aménagement en annonçant  qu’une enveloppe financière de 400 milliards de  centimes a été dégagée pour l’aménagement des  parcs industriels. Mais rappelle-t-il  dans le cadre du respect de la circulaire du Premier ministre interdisant la répartition des lots d’investissement avant la viabilisation et l’aménagement des zones ou parc industriels.

Aussi, M. Bekkouche à partir de la zone industrielle de Rass-El-Oued a affiché  sa réelle volonté de  résoudre définitivement  la question du foncier industriel à travers la wilaya.  » Je suis déterminé à réagir  face aux pseudo-investisseurs ayant bénéficié de facilitations et largesses de l’Etat  sans toutefois respecter leurs engagements  à concrétiser la réalisation des projets qui leur sont confiés « , a-t-il déclaré soulignant que c’est là une directive du ministre de l’Intérieur,  des Collectivités locales et de l’aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui.

Plus explicite, le chef de l’exécutif de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj a été catégorique devant les investisseurs présents pour faire valoir la nécessité de faire valoir  une gestion efficace du foncier industriel. Il a affirmé clairement qu’il n’hésitera pas à récupérer les assiettes foncières attribuées à des investisseurs n’ayant pas respecté  leurs engagements « Si ces investisseurs  décident de se remettre sérieusement au travail, nous sommes là pour les accompagner  et les aider. Dans le cas contraire, ils seront rendus destinataires d’une mise en demeure » .

Pour M. Bekkouche il n’y aura pas de seconde mise en demeure  , et que si la première n’est pas respectée , il sera procédé directement  à la récupération du bien de l’Etat  pour l’affecter  aux investisseurs qui ont la volonté de créer de la richesse et de l’emploi .Encore plus sévère sur ce dossier, il annonce  que des critères  rigoureux  de sélection  des investisseurs  qui auront à bénéficier, à l’avenir d’assiettes foncières  seront appliqués  et en même temps encourager les investisseurs de bonne volonté.

A la fin de cette visite, M. Bekkouche Benamar dans une déclaration exclusive au  » Maghreb de l’Economie  » n’a pas manqué de souligner les avancées qu’a connues durant ces  dernières années la wilaya de  Bordj Bou-Arreridj  , et qu’il se penchera  dans son plan d’action sur les priorités du moment et sur les objectifs que s’assigne le programme présidentiel.  » Il faut que tout un chacun reconnaisse  les efforts d’envergure consentis par l’Etat dans tous les domaines et qui ont touché les 34 communes de la wilaya, tout doit  se faire progressivement et que la dynamique de développement, profondément incarnée par la volonté du Président Abdelaziz Bouteflika  et les programmes incessants qu’il  a engagés sont toujours une politique de défis » .

Ammar Zitouni

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,239 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5