CIHN Algérie – France : entretiens entre Benabderrahmane et Borne

CIHN Algérie – France : entretiens entre Benabderrahmane et Borne

Près de deux mois après la visite d’Emmanuel Macron, Elisabeth Borne, Cheffe du Gouvernement français, a entamé, ce dimanche, une visite de travail de deux jours en Algérie à la tête d’une imposante délégation ministérielle comptant seize ministres, soit près de la moitié de son Gouvernement.

Après l’avoir accueilli, à son arrivée sur le territoire national, à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a reçu, au Palais du Gouvernement à Alger, son homologue française, Elisabeth Borne, qui effectue une visite de travail de deux jours en Algérie.

Dans un communiqué rendu public ce dimanche, les services du Premier ministre ont indiqué que “les entretiens bilatéraux entre les deux parties ont eu lieu avant le début des travaux de la 5e session du Comité intergouvernemental de Haut niveau algéro-français (CIHN) que coprésideront les deux Premiers ministres, Aïmene Benabderrahmane et Elisabeth Borne”.

La tenue de cette nouvelle session du CIHN intervient après cinq ans d’absence et connaîtra la participation des membres du Gouvernement algérien et français. La cinquième session du CIHN portera principalement sur la coopération économique entre l’Algérie et la France, et se conclura probablement par la signature de plusieurs accords portant sur la formation, la transition énergétique, la coopération économique, la jeunesse et l’éducation, ainsi que le régalien.

D’ailleurs, il convient de rappeler que cette visite est le premier déplacement d’Elisabeth Borne à l’étranger depuis sa nomination à la tête du Gouvernement français en mai dernier. Son objectif est de concrétiser le « nouvel élan » de la relation bilatérale qu’avaient scellé Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron durant le mois d’août.

Dès son arrivée, Elisabeth Borne se rend au Sanctuaire du Martyr

Tout comme l’avait fait Emmanuel Macron, Elisabeth Borne entame sa visite en Algérie par des gestes mémoriels. En effet, dès son arrivée à Alger, la Première ministre française s’est rendue au Sanctuaire du Martyr, où elle a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et observé une minute de silence à la mémoire des valeureux Chouhada de la Guerre de libération nationale.

Par la suite, la Cheffe du Gouvernement français s’est aussi rendue au cimetière chrétien et juif de Saint-Eugène (Bologhine), dans la capitale, pour se recueillir et déposer une gerbe de fleurs en hommage aux nombreux Français nés en Algérie et aux morts pour la France qui y reposent.

Sur un autre volet s’articulant autour de la jeunesse, le programme de la visite qu’effectue Elisabeth Borne en Algérie prévoit également des rencontres, demain, avec des élèves binationaux au niveau du lycée français Alexandre Dumas et des représentants de la société civile algérienne au siège de l’ambassade de France.