Chlef: Les chiffres alarmants du diabète

dimanche 18 novembre 2018 à 10:45
Source de l'article : Lequotidien-oran.com

Bencherki Otsmane

Chlef: Les chiffres alarmants du diabète

  On dénombre aujourd’hui dans la wilaya de Chlef pas moins de 27.000 diabétiques dont 120 patients ont été déjà amputés à la suite de complications, et 80 autres contraints de suivre des séances d’hémodialyse. Quant aux enfants scolarisés des trois paliers, on recense 900 diabétiques. Ce chiffre est en constante progression. Il était à peine 200 en 2012. Notre source estime que de nombreux diabétiques s’ignorent. C’est pour cette raison que la direction de la santé et l’association El Amel des diabétiques de la wilaya de Chlef ont organisé conjointement une opération gratuite de dépistage du diabète au niveau de la place de la solidarité de Chlef.
Parallèlement, les organisateurs mènent une opération de prévention et d’information du grand public. Cette grande opération qui a débuté jeudi passé devrait se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine en cours. Par ailleurs il faut souligner qu’en dehors de ces campagnes de dépistage du diabète organisées de temps à autre, les citoyens peuvent se rendre tout au long de l’année dans chacune des polycliniques existantes pour se faire dépister. Le président de l’association El Amel des diabétiques de Chlef, Abdelkader Ghebir, a indiqué qu’«un dépistage précoce et un bon suivi de l’équilibre glycémique sont, à l’évidence, les clés d’une bonne prise en charge du diabète dont tout l’enjeu consiste à prévenir le développement de ses complications fortement invalidantes, voire mortelles».
Selon le Dr Mehallil Mohamed, «le dépistage du diabète s’effectue par le biais d’un examen très peu coûteux: la mesure de la glycémie à jeun (le taux de sucre dans le sang). Répété deux fois à quelques semaines d’intervalle, cet examen -lorsqu’il est positif- permet d’affirmer la présence du diabète et de prendre les mesures de traitement et de prévention des complications qui s’imposent. Si le test est négatif, il est recommandé de renouveler ce test tous les 3 ans chez les personnes à risque, et tous les ans s’il y a plus d’un facteur de risque». A noter qu’il existe aujourd’hui des tests vendus en pharmacie qui permettent d’effectuer un auto-contrôle de la glycémie sur une goutte de sang au bout du doigt. Si ce test est positif, il devra être confirmé par une prise de sang et dans tous les cas, un rendez-vous chez le médecin sera nécessaire pour faire un bilan.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
36 queries in 0,830 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5