Chakib Khelil convoqué par la Cour suprême d’Alger !

samedi 15 juin 2019 à 11:55
Source de l'article : Algerie360.com

Impliqué dans de lourds dossiers de corruption, de dilapidation de deniers publics, d’infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger, l’ex-ministre de l’Énergie, Chakib Khelil, a officiellement été convoqué par la Cour suprême d’Alger, rapporte le quotidien liberté.

M. Khelil devra être notifié, dès la semaine prochaine, au même titre que ses complices. Au mois d’avril dernier, la Cour suprême avait indiqué que la conclusion de deux contrats par la compagnie Sonatrach avec deux entreprises étrangères en infraction à la loi constituaient les deux motifs de poursuites et que ces mesures ont été prises conformément aux dispositions de l’article 573 du code de procédure pénale, relatif au privilège de juridiction.

L’ex-ministre de l’Énergie était impliqué et cité dans trois affaires de grande corruption, à savoir Khalifa, autoroute Est-Ouest, Sonatrach-1 et Sonatrach-2. Mais depuis près de six ans, il a réussi à échapper à la justice algérienne.

Il faut rappeler qu’au mois d’août 2013, un mandat d’arrêt international a été lancé à son encontre et neuf autres mis en cause dans l’affaire de corruption dans le seul dossier de Sonatrach-2. Sa femme, ses deux enfants, Farid Bedjaoui, Réda Hemche et trois intermédiaires, un ancien responsable de la filiale de Sonatrach (SPC) basée à Londres étaient tous concernés. Après sa fuite aux États-Unis d’Amérique, Chakib Khelil a bénéficié d’une levée de la procédure et est rentré au pays pour visiter les zaouïas.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
59 queries in 0,187 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5