C’est l’été, claquettes ou chaussures fermées ?

samedi 21 juillet 2018 à 13:19
Source de l'article : Lesoirdalgerie.com

Docteur Zerouala Mohamed-Tahar, essayiste, au Soirmagazine :

Le sujet est intéressant car nous sommes en pleine-saison chaude, propice
à ne se chausser que légèrement. Deux possibilités se présentent à nous : claquettes ou chaussures fermées. Suivons ensemble les avantages
et les inconvénients des uns et des autres.

On parle indifféremment de claquettes, de tongs ou de nu-pieds. Les trois termes sont synonymes, du moins chez nous ou en Europe. Ces dernières années, les claquettes sont à la mode à travers le monde entier. Allez en Europe et vous serez surpris par le grand nombre de personnes qui portent des claquettes, aussi bien les femmes que les hommes. Originellement, les claquettes étaient conçues pour la plage ou la piscine. Plus pratiques, peu encombrantes, elles résistent à l’eau et leur port est aisé. Elles facilitent la transpiration des pieds.

Il existe deux types de claquettes
Celles qui rassemblent les cinq orteils sous la même lanière et celles qui séparent le gros orteil du reste, appelées aussi tongs, dont l’origine est sino-japonaise. Les claquettes sont légères, leur semelle est réduite ne dépassant pas classiquement un centimètre et le contact avec le sol est presque direct. C’est cette promiscuité avec le sol qui pose problème. Celui-ci comporte beaucoup d’impuretés, voire des saletés qui imprègnent les pieds et peuvent être à l’origine d’infections bactériennes particulièrement chez nous. Si les pieds présentent des plaies, le risque est plus grand.
Si le porteur de claquettes est diabétique, c’est encore plus grave. Si l’on doit porter des claquettes, l’hygiène des pieds doit être rigoureuse. Il faut se laver au savon chaque fois que l’on rentre chez soi et s’essuyer convenablement.

Conséquences néfastes des pieds humides
Il est vrai que le contact avec l’air grâce aux claquettes est plus agréable. L’inconvénient de la chaussure fermée en été est qu’elle favorise la transpiration, le pied ne respire pas. L’humidité due à la transpiration excessive au niveau des pieds entraîne leur macération. La couche cornée des pieds se ramollit et va favoriser les infections bactériennes, les mycoses, les ampoules qui sont remplies de liquide toxique…

Transpirer des pieds n’est pas une fatalité. Souffrir des pieds qui sentent mauvais non plus. Les remèdes existent. Utiliser des chaussures de bonne qualité. Elles sont onéreuses, certes, mais   préviennent la mauvaise transpiration. Les semelles absorbantes sont très utiles et  sont disponibles sur le marché. Saupoudrer le soir  l’intérieur des chaussures de bicarbonate de soude, le résultat est spectaculaire contre les mauvaises odeurs. Utiliser des chaussettes en coton et éviter de mettre en contact direct le pied avec la chaussure.

Fait paradoxal : les statistiques montrent que les populations bactériennes sur des chaussures fermées sont plus importantes que sur les claquettes pourtant en contact direct avec le sol ! L’explication est la transpiration dans une chaussure fermée.

La comparaison s’arrête là pour un environnement assez sain auquel sont exposées les claquettes. En cas de sol contaminé et sale, évidemment les pieds exposés ramassent une quantité importante d’impuretés et de germes abandonnés par l’incivisme de certains citoyens.
Quelles sont les conséquences orthopédiques ? Une bonne chaussure bien adaptée protège le pied des traumatismes dus à la chaussée et à ses déformations.
Les orthopédistes, les rhumatologues et les podologues nous disent que la marche utilise le talon puis la plante et enfin les orteils. La chaussure fermée assure un bon mouvement du pied sur la chaussée.

Que se passe-t-il avec les claquettes
Leur épaisseur se réduit considérablement pour n’atteindre que quelques millimètres à cause de la pression exercée par le poids du corps sur la claquette. Le pied est presque à même le sol. Lors de la marche, les orteils sont obligés de se fléchir pour que le pied avance. C’est une flexion permanente et traumatisante pour les tendons.
La cheville n’est pas en reste, elle souffre. Le plus grave est l’effet sur les hanches qui, à la longue, se désaxent et traumatisent la colonne vertébrale qui peut se déformer.

Que faut-il faire ?
Si l’on opte pour les claquettes, il faut choisir la pointure exacte. Ni les talons  ni les orteils ne doivent dépasser. La semelle doit être épaisse pour soutenir la forme de la voûte plantaire. Pour maintenir le pied, utiliser des sandales avec lanière postérieure pour un meilleur maintien.
Eviter les tongs qui plient.  La matière doit être de qualité. Le cuir doux est recommandé pour éviter les ampoules et les irritations. Les tongs ne doivent être utilisées que temporairement. Chez nous, leur utilisation est abusive. Nous voyons des enfants jouer au ballon avec des claquettes. Leurs chevilles vont se détruire précocement.

S’ils veulent un jour devenir des stars du football, qu’ils calment leurs fantasmes ! Hommes et femmes exagèrent dans le port des claquettes et en n’importe quelle circonstance. Ils font de  longues distances ainsi chaussés. Leurs pieds ramassent toutes sortes de saletés et d’impuretés qu’ils ramènent chez eux, sans compter que ce n’est pas très élégant.
Porter des claquettes ou des chaussures demande une hygiène rigoureuse. Se laver les pieds au savon régulièrement et s’essuyer minutieusement.
Claquettes et chaussures doivent être impeccablement propres tout en évitant de marcher dans des endroits pollués.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,237 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5