Centre d’enfûtage de Sidi R’Zin : Un pic de 60 000 bouteilles par jour

Centre d’enfûtage de Sidi R’Zin : Un pic de 60 000 bouteilles par jour

actualite2[23964].jpgDepuis le début des intempéries, Naftal a mobilisé tous ses moyens humains et matériels, notamment les moyens de transport, pour assurer la distribution 24heures/24 du gaz butane et venir en aide à toutes les régions du pays pour normaliser la distribution du gaz butane dans certaines régions du pays, durement touchées par les dernières intempéries.

Pour faire face à la forte demande du gaz butane, Naftal a mobilisé tous les moyens humains et matériels pour assurer la disponibilité des produits énergétiques après la vague de froid et des chutes de neige qui ont affecté plusieurs régions du pays. Rencontré sur le site, au milieu des ouvriers, le directeur du district GPL Alger, M. Kamel Bada, a affirmé « nous avons renforcé nos moyens et la production est suffisante pour couvrir la demande nationale ». Il a ajouté que « la wilaya d’Alger a subi les conséquences de la pression provoquée par la multiplication de la demande sur le gaz butane, notamment dans les wilayas limitrophes ». Pour répondre à la demande exprimée, il a été décidé de porter la production en gaz butane dans les deux centres de Naftal à 50.000 bonbonnes par jour, a-t-il souligné. Sur les 50.000 bonbonnes produites quotidiennement, 30.000 sont destinées à Alger, 15.000 à la wilaya de Boumerdès et 5.000 à la wilaya de Tizi Ouzou. Cela étant, des habitants de Boumerdès et de Tizi Ouzou, se sont présentés aux centres producteurs de Sidi R’zin et El Harrach « où ils se sont approvisionnés », a assuré M. Bada. Le directeur du district GPL a souligné « en temps normal, nous produisons entre 20 000 et 22 000 bouteilles de gaz par jour, et nous tenons deux équipes » ; compte tenu des conjonctures actuelles « nous tournons à trois équipes et nous avons mis le paquet il y a trois jours », a-t-il expliqué tout en précisant « nous avons atteint un pic qui n’a jamais été réalisé à savoir 60 000 bouteilles. 32 000 bouteilles ont été réalisées au niveau de l’unité d’El-Harrach et 27 000 Sidi R’zin ». En ce qui concerne la mobilisation de Naftal, M. Bada a affirmé « dès les débuts des intempéries, nous nous sommes mobilisés ici au niveau de Sidi R’zin à l’instar des autres unités du pays, nous avons formés trois équipes en continue ». « Nous avons deux unités au niveau de Sidi R’zin et une autre unité de production à El Harrach, nous tournons en h/24, nous avons trois équipes qui se relaient sans arrêt », a-t-il dit. S’agissant de l’afflux de la clientèle, il a expliqué que des routes ont été coupées, suites aux dernières chutes de neige, il y a eu un afflux important de clients particuliers, voire même ceux réquisitionnés par les autorités, à savoir les P/APC ou les chefs de daïra qui se sont rabattus sur Alger ». Selon lui, Naftal a mis le paquet pour approvisionner la wilaya de Tizi Ouzou qui a énormément souffert. M. Bada a assuré que « la situation commence à se normaliser, le dernier camion est parti tôt ce matin (hier ndlr) vers la wilaya de Tizi Ouzou ».

Par ailleurs, M. Bada a annoncé qu’ « actuellement comme vous l’avez constaté ce sont les autres wilayas qui se rabattent sur les centres d’Alger comme Médéa, Blida, Tipasa. « Pour vous dire que Sidi R’zin est un pôle où la production est disponible et les gens sont mobilisés. Nous restons à la disposition des P/APC surtout ceux qui nous envoient des camions », a-t-il lancé.

Sihem Oubraham