Céline Dion : Son agent la poursuit en justice

dimanche 17 février 2019 à 14:21
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

La diva canadienne refuserait de verser une partie des revenus récoltés grâce au contrat signé par son agence artistique en 2017. La belle était pourtant représentée depuis trente ans par Rob Prinz, co-gérant de l’entreprise, à qui elle doit notamment l’accord historique de sa résidence au Caesars Palace, à Las Vegas.

Elle chantait ne plus vouloir être All by myself en 1996. Vingt ans plus tard son agence lui tourne le dos. Dans une note interne obtenue par le média américain Billboard , la diva canadienne Céline Dion est accusée par sa propre agence artistique, la ICM Partners, de ne plus payer ses commissions, malgré les accords signés à ce sujet. Appelée à en répondre devant la justice, la chanteuse perd dans le même temps le soutien de l’homme qui défendait ses intérêts en tant qu’artiste depuis le début de sa carrière.

«Comme plusieurs d’entre vous le savent, Rob Prinz a représenté Céline Dion depuis plus de trente ans, incluant le contrat sans précédent de 500 millions de dollars, qui lui a valu de se produire sur scène pendant plusieurs années et qu’elle a signé en 2017» explique la note interne d’ICM Partners. «Malheureusement, Mme Dion refuse de payer le reste des commissions qu’elle doit à l’agence en lien avec ce contrat historique.» La compagnie assure avoir fait «tout son possible» pour résoudre cette affaire «à l’amiable», en vain. «Avec toute l’admiration et le respect que nous devons à son talent extraordinaire en tant qu’artiste, nous n’avons plus d’autre choix que de faire, celui regrettable d’engager des poursuites judiciaires afin de réclamer la compensation financière qui nous est due. Par conséquent, nous ne la représenterons plus.»

La renaissance du Caesars Palace, le fameux contrat au centre de la polémique est, au-delà de la somme immense qu’il a engagée, à l’origine d’un véritable tournant dans l’industrie musicale américaine. Mené par Rob Prinz aux côtés du défunt mari et manager de Céline Dion, René Angelil, l’accord a signé la renaissance du Caesars Palace de Las Vegas. Il n’était alors plus question de concerts, mais de véritables performances théâtrales, entre innovations artistiques et technologies à la pointe. «Avant qu’elle n’y débute sa résidence (de 2003 à 2007, NDLR), Las Vegas était devenu une sorte de cimetière d’éléphants pour les artistes en fin de carrière, ils y allaient pour mourir», expliquait l’agent artistique aux journalistes de Billboard en octobre 2016. «Maintenant, tout le monde veut une résidence à Las Vegas.

C’est incroyable à quel point [Céline Dion] et cet accord ont transformé le marché.» L’interprète de My Heart Will Go On célébrait alors son millième concert dans la cité du Nevada, dans le cadre de sa seconde résidence lancée en 2011 et qui devrait se terminer en juin prochain. Le lundi 24 septembre, sur Instagram, Céline Dion a annoncé qu’elle mettrait fin à sa résidence au Colosseum du Caesar’s Palace à Las Vegas début juin 2019. Une triste nouvelle pour les fans de la chanteuse en Amérique du Nord.

À la fin de l’année 2020, le biopic Famous dédié à la vie de Céline Dion et réalisé par Valérie Lemercier devrait sortir au cinéma. Le temps pour l’icône internationale de sortir ce nouvel album qu’elle plébiscitait déjà en septembre dernier. Et de se trouver une autre agence artistique, pour qu’on l’aime encore.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 0,285 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5