“Cela reste un objectif” : en France, le RN veut toujours interdire le port du voile

“Cela reste un objectif” : en France, le RN veut toujours interdire le port du voile

Le débat sur le port du voile dans la sphère publique est de retour en France. Notamment, avec la présentation du programme du Rassemblement national, pour les législatives 2024, qui a dévoilé toutes ses obsessions : droit du sol, accès des binationaux aux postes stratégiques, voile…

À l’exemple de sa candidature à la présidentielle de 2022, Marine le Pen, la députée du Pas-de-Calais, veut toujours interdire le port du voile dans l’espace public, dans le cadre d’une loi globale qui “s’attaquerait à l’islamisme“.

Le RN ne renonce pas à son projet d’interdire le port du voile dans l’espace public

Dans ce sillage, Marine le Pen a confirmé une loi globale contre “l’immense danger de l’islamisme“, si elle est élue. Mais quand et comment ? selon la députée du RN, cette loi nécessitera une “réforme constitutionnelle” et ne sera pas appliquée avant la prochaine élection présidentielle, en 2027.

C’est ce qu’a confirmé, de son côté, Jordan Bardella qui avait suscité une vive polémique suite à ses déclarations sur le droit de sol et l’accès aux postes stratégiques. Notamment après la présentation du programme de son parti du RN, la semaine dernière.

Par ailleurs, le porte-parole du RN, en l’occurrence Julien Odoul, assure que le port du voile sera interdit en France si son parti accède au pouvoir. Intervenant sur le plateau de RMC, le député a confirmé que Marine le Pen et Jordan Bardella “ont la volonté farouche de lutter contre les idéologies islamistes“.

Dans ce sillage, il explique la priorité du RN est de “fermer tous les lieux de culte radicaux, mais aussi d’expulser les fichés S et les imams étrangers radicaux“. Sur Apolline Matin, Julien Odoul considère le voile comme “un emblème politico-religieux“. Il poursuit “Nous avons déjà déposé un projet de loi qui va beaucoup plus loin que celle de 2004 sur les signes religieux ostensibles dans les espaces scolaires“.


À LIRE AUSSI :

>> France : Bardella veut interdire “les postes stratégiques de l’État” aux binationaux
>> “Les étrangers dehors” : en France, une soirée à caractère raciste suscite un tollé